00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Tshisekedi et son ballet des mercenaires menacent la paix dans la région

Redigé par Tite Gatabazi
Le 27 juillet 2023 à 10:35

Dans une danse mélancolique, où l’effort diplomatique de la région cherche désespérément à invoquer la paix à l’Est de la République Démocratique du Congo, Tshisekedi, le Président rebelle, semble mener une marche discordante.

Depuis plus d’un an, il orchestre une symphonie de la guerre, attirant à lui des mercenaires qui s’alignent aux côtés des FARDC, FDLR, Nyatura et Mai Mai dans le Nord Kivu, prétextant lutter uniquement contre le M23.

Agemire, une entreprise sous la direction d’Olivier Bazin, un français, collabore étroitement avec une autre entité qui déploie des mercenaires depuis la lointaine Roumanie. Romuald Letondot et le Roumain Horatiu Potra figurent parmi ces figures de l’ombre.

Le 12 juin dernier, une visite à Goma du Ministre de la Défense, Jean Pierre Bemba, a révélé une vérité troublante : il était protégé par des militaires "blancs".

Ce détail suspect soulève des questions sur le rôle nébuleux joué pour enrichir l’économie de guerre par des proches de Tshisekedi, notamment le tout-puissant patron de la maison militaire, le Lieutenant Général Franck Ntumba et son entourage.

L’arrivée spectaculaire de centaines de légionnaires occidentaux à Goma, sous le regard impuissant de la Monusco et des chanceleries occidentales, est un sujet de questionnement aigu. Ils se pavanent ouvertement à Goma et dans le Masisi, semblant narguer la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est « EAC ».

Tous les analystes de la région s’accordent à dire que Tshisekedi, en recrutant un grand nombre de mercenaires, tourne ostensiblement le dos à la paix. Son désir est clair : une "guerre totale", sans égard pour les conséquences potentiellement dévastatrices.

Le 12 juin dernier, une visite à Goma du Ministre de la Défense, Jean Pierre Bemba, a révélé une vérité troublante : il était protégé par des militaires "blancs".

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité