Urgent

Rwanda : La Police Nationale renforce la discipline en son sein ; 425 officiers renvoyés en 2020

Redigé par IGIHE
Le 4 décembre 2020 à 11:33

Ce Jeudi 3 décembre 2020, la Police Nationale rwandaise tient son Conseil supérieur dans ses QG. Le Patron de la Police, l’Inspecteur Général de Police, M. Dan Munyuza, a insisté sur la qualité souhaitée de l’Officier de la police rwandaise, un homme et une femme mus par une discipline exemplaire.

Dans son mot d’ouverture, il a dit que la Police rwandaise ne tolérera pas que ses agents trempent dans la corruption, les pots-de-vin. L’IGP a dit que cette rigueur a été observée tous les ans, que pour 2020, 425 officiers de police ont été priés de quitter les rangs pour ces raisons, qu’ils étaient 587 en 2019.

"Nous mettons beaucoup d’effort dans l’amélioration des conditions de travail et de vie de l’Officier ou l’agent de police pour que ce dernier se comporte comme il se doit au cours de ses prestations. Malheureusement, il se constate que certains agents de police se mécomportent et exigent des pots-de-vin", a dit le patron de la Police Nationale mettant en garde ses troupes contre les dérapages comportementaux et les encourageant à une discipline de fer.

"Nous devons être de vrais modèles sociaux en matière de sécurité générale. Les citoyens épient notre façon de détecter les crimes et de les investiguer. Nos obligations premières sont de veiller à la sécurité des personnes et de leurs biens, de faire tout pour qu’aucun crime, petit ou grand, ne soit commis sur leur personne. Les Rwandais et autres résidents ont désormais l’idée que ces obligations de notre part sont leurs droits les plus inaliénables. Et cette conception citoyenne, nous en faisons nos principes de conduite et d’action. Tout officier ou agent de police nationale rwandaise qui va à contre courant de ces principes et qui commet des infractions et des crimes y relatifs dans le cours de ses prestations n’est pas toléré", a dit le Patron de la Police prononçant ainsi un procès sans appel contre des agents de police incapables de servir de modèles dans la lutte contre la corruption au Rwanda.

Le Chef de la Police rwandaise ne faisait que réfléchir à haute voix sur une action de répression sévère de crimes commis par les agents de police en activité. Ce n’était pas une menace en l’air car le 17 août dernier, un décret présidentiel chassait des rangs de la police 56 officiers dont trois officiers commissaires de police pour avoir affiché un comportement indigne de l’image de l’Officier de la Police Nationale rwandaise.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité