00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le président du Nigeria refuse de payer des rançons pour les otages

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 14 mars 2024 à 02:09

Le président nigérian, Bola Tinubu, a adopté une ligne dure contre le versement de rançons pour obtenir la libération des écoliers et des femmes récemment kidnappés, comme l’a annoncé officiellement le gouvernement, mercredi 13 mars, selon Xinhua.

Mohammed Idris, le ministre de l’Information et de l’Orientation nationale, a transmis la position intransigeante du président lors d’une conférence de presse à Abuja, la capitale du pays. Il a insisté sur la nécessité pour les agences de sécurité de collaborer étroitement afin de libérer les otages.

Le ministre a également affirmé l’engagement du gouvernement à collaborer avec des partenaires internationaux, tout en refusant catégoriquement de négocier avec les ravisseurs.

L’annonce fait suite à l’enlèvement d’au moins 287 élèves lors d’une attaque contre plusieurs écoles dans l’État de Kaduna, situé dans le nord-ouest du Nigeria, jeudi dernier. Cette offensive a déclenché une vaste opération de recherche et de sauvetage par les forces de sécurité.

Un incident similaire s’est produit fin février, lorsque des femmes ont été kidnappées dans l’État de Borno, dans le nord-est du pays. Ces événements ont provoqué une vive émotion à travers le Nigeria.

Les forces de sécurité ont immédiatement lancé des opérations de recherche et de sauvetage suite à ces attaques. M. Idris a rassuré le public, affirmant que des mesures étaient prises pour garantir le retour en toute sécurité des victimes. L’incident de Kaduna, survenu après une incursion de bandits armés dans la ville de Kuriga, représente l’un des enlèvements de masse les plus significatifs dans une école nigériane ces dernières années.

Bien que la responsabilité de cette récente attaque n’ait été revendiquée par aucun groupe, elle rappelle le tragique enlèvement de masse de plus de 200 écolières par le groupe terroriste Boko Haram en avril 2014, dans l’État de Borno.

Le président du Nigeria refuse de payer des rançons pour les otages

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité