00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Virés pour ce selfie coquin dans le cockpit

Redigé par 7 sur7
Le 30 juin 2015 à 09:30

Deux pilotes argentins ont été remerciés par leur employeur, la compagnie aérienne Aerolineas Argentinas, pour avoir autorisé Vicky Xipolitakis, une vedette de la télé argentine, à partager un vol avec eux dans la cabine de pilotage, ce qui est strictement interdit par le règlement.
La jeune femme, qui arborait un décolleté vertigineux, était présente dans le cockpit au moment du décollage et de l’atterrissage. Discussions, petites blagues, selfies, rigolades : la pulpeuse Vicky n’a pas laissé les deux (...)

Deux pilotes argentins ont été remerciés par leur employeur, la compagnie aérienne Aerolineas Argentinas, pour avoir autorisé Vicky Xipolitakis, une vedette de la télé argentine, à partager un vol avec eux dans la cabine de pilotage, ce qui est strictement interdit par le règlement.

La jeune femme, qui arborait un décolleté vertigineux, était présente dans le cockpit au moment du décollage et de l’atterrissage. Discussions, petites blagues, selfies, rigolades : la pulpeuse Vicky n’a pas laissé les deux pilotes indifférents. Le vol reliait Buenos Aires, la capitale argentine, à Rosario.

Vicky : "J’étais le troisième pilote"
Les deux pilotes ont reçu leur C4 sur le champ. Une enquête a même été lancée car "les pilotes ont mis des vies en péril". "Lorsque nous avons pris connaissance de l’incident, nous sommes immédiatement intervenus et avons licencié les deux pilotes. Leur comportement est complètement irresponsable", peste Mariano Recalde, CEO d’Aerolineas Argentinas.

Vicky Xipolitakis, elle, a été interdite de vol pendant les cinq prochaines années sur Aerolineas Argentinas. Malgré cette sanction, la demoiselle (connue pour avoir posé dans l’édition grecque du magazine Playboy en 2014) garde un bon souvenir du vol. "J’ai bien profité, les hôtesses me donnaient du thé et j’ai été reçue comme une pilote supplémentaire. J’ai conduit l’avion. C’était une belle expérience. Je voulais tout leur demander, ils étaient tranquilles et relax", témoigne-t-elle.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité