Urgent

Vingt Cinq accusés de participation à la rébellion du RNC comparaissent et coopèrent avec la justice

Redigé par IGIHE
Le 3 octobre 2019 à 12:42

Un groupe 25 jeunes gens accusé d’activités rebelles et dirigé par un certain Major à la retraite Habib Mudathiru, a comparu ce mercredi 3 octobre 2019 devant la Cour Militaire siégeant à Nyamirambo, un quartier sur de la Ville de Kigali. La plupart sont Rwandais. On y compte quelques burundais et ugandais. Ils sont accusés de faire partie d’un groupe armé rebelle, de trahison contre le régime en place, de complicité avec les instances de gouvernements étrangers pour attaquer le leur et constitution d’un groupe terroriste.

L’acte d’accusation du ministère public à l’encontre de ce groupe mopntre clairement la contribution des pays Uganda et Burundi dans la constitution de ce mouvement rebelle armé anti rwandais et considéré comme une branche militaire de la coalition de partis politiques non agréés au pays, le P5 fait de RNC, FDU(Forces Démocratiques Unifiées)-Inkingi de Mme Victoire Ingabire, PDP (Pacte du Peuple Rwandais) Imanzi de Déo Mushayidi (en prison), PS (Parti Social) Imberakuri de Me Bernard Ntaganda et Amahoro Congress de Paul Rusesabagina (Belgique-USA).

Le groupe d’accusés est d’accord avec les révélations fournies par un rapport onusien sur cette activité militaire de P5.

"Ils étaient quelques 400 combattants en formation dans le camp d’entraînement situé sur les hauts montagnes de Fizi. Le commandant est un certain Shaka Nyamusaraba qui dirige un autre groupe armé dit Gumino. Il est ravitaillé en armes en provenance du Burundi. L’Uganda y joue aussi un rôle dans la logistique et arrière base", ont confirmé les accusés.

le Ministère Public chargé particulièrement le Major à la retraite Habib Mudathiru d’avoir fui le Rwanda pour l’Uganda où il a rencontré l’autre Maj Robert Higiro, lui aussi ancien des RDF (Forces Armées Rwandaises).

L’affaire se corse. Les jeunes accusés passent aux aveux. Ils montrent comment Mudathiru a été déplacé pour un camp de réfugiés d’Arua (Nord de l’Uganda) pour être, plus tard, présenté au Capt Appolo Bagumya, beau-frère du Commandant en Chef, Gén. Kayumba Nyamwasa. Lui aussi le présente à Charles Sunday, chargé de recrutement des troupes de RNC au Burundi, ainsi que le confirme le récent Rapport d’experts onusiens.

Un autre capitaine Sibo Charles est cité par Mudathiru disant qu’il a accompagné Appolo dans la rencontre à trois qui a eu lieu pour que Mudathiru puisse débarquer dans les collines de Fizi-Minembwe.

"Ces tractactions ont lieu dans un camp pour réfugiés de Mbarara d’où nous avons fui avec l’aide du Capt Jonhson du CMI (Chieftancy of Uganda Military Intelligency) pour Kikagati/Frontière tanzanienne dans la tentative de rejoindre la RDC", a dit à la Cour Mudathiru.

"Ne discutez pas trop avec les officiers burundais. Nous avons clos et étudié dans les détails le dossier", a dit le Gén. Nyamwasa aux deux majors sur Skype dans l’hôtel Transit de Bujumbura où ils sont descendus.

Les burundais ont fourni à ces deux commandants des armes. Ils leur ont aussi montré des passages par lesquels faire passer des recrues ou pour évacuation des malades.

"Nous avons rencontré en si peu de temps les colonels Ignace Sibomana et le Major Bertin en compagnie du Commndant Munyamulenge du Groupe Gumino et pressenti par Kayumba pour assurer le commandement du Camp d’entraînement de Mulenge", a dit Mudathiru allant profondément dans les détails.

Pour la stratégie, le Colonel Gumino devait passer pour ce qu’il est comme commandant des GUMINO alors qu’en réalité il superviserait la formation des combattants rwandais.

Le major rapporte que ce jour-là, ils ont emporté avec eux dans leur voyage pour le Camp, 13 AK 47, 3 LMG, 1MMG , 4 boîtes de munitions, 3 chaines MMG.
Arrivés au Camp, de nouveaux rôles ont été redistribués avec Col Nyamusaraba Commandant en Chef avec Maj. Sibo Charles pour adjoint, Maj. Mudathiru, Commandant des opérations et recrutement, un certain Semahurunguru attaché à la Propagande et Mobilisation ; Richard au Personnel et logistique et Olivier aux Finances, a dit Mudathiru blessé à la jambe et marchant difficilement.

"Je me suis plaint au Commandant en chef Nyamwasa par téléphone sattelitaire, lui demandant de relocaliser le Camp au Nord de l’Uganda ayant constaté que le Burundi ne leur apporte pas une logistique suffisante", a dit à la Cour Mudathiru qui dit que la direction du Camp d’Entraînement a reçu 12.000 dollars envoyés par Ben Rutabana pour les besoins de la cause.

Le major dit que le mouvement vers le nord de ses troupes a eu lieu en mai dernier ; qu’il a rencontré un feu nourri des FARDC au niveau de Masisi en Province du Nord pour se voir pris dans un panier.

Cette force des RNC est faite de trois colonnes Alpha, Bravo et Delta de 120 hommes de troupes chacune.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité