Urgent

Une Rwandaise accusée d’espionnage expulsée de l’Ouganda

Redigé par
Le 23 janvier 2019 à 04:09

La Rwandaise Annie Bilenge Tabura, employée comme Directrice chez un opérateur de télécommunications en Ouganda, a été expulsée après avoir été accusée d’espionnage.

Employée comme Directrice des Ventes et de la Distribution de MTN Ouganda, Annie Bilenge Tabura a été expulsée après que le Service de Sécurité ougandais l’eut accusée d’être un espion travaillant pour le service de renseignement étranger.
Le Français Olivier Prentout, Directeur Marketing de MTN Ouganda, a été aussi expulsé du pays pour le même motif. Olivier Prentout et Annie Bilenge Tabura ont d’ores et déjà été expulsés vers la France et le Rwanda, respectivement.
« Nous pensons fermement que la déportation de ces deux étrangers, qui utilisaient leur emploi afin d’atteindre de vils objectifs, nous a permis de les empêcher de réaliser leur plan consistant à compromettre la sécurité nationale », a indiqué dans un communiqué Polly Namaye, porte-parole de la Police ougandaise, sans donner d’autres détails.
MTN Ouganda, filiale du groupe sud-africain MTN, a confirmé dans un communiqué que ses deux employés ont été expulsés du pays. Mais MTN Ouganda a affirmé ne pas être au courant d’une « quelconque enquête le concernant sur une violation alléguée de la sécurité nationale ».
Les relations rwando-ougandaises ont subi ces dernières années un sérieux coup de froid. Les deux pays s’accusent mutuellement d’espionnage.
Ces derniers mois, plusieurs Rwandais ont été systématiquement arrêtés par les services de renseignement militaires de l’Ouganda soupçonnés d’espionnage. Le Rwanda accuse pour sa part l’Ouganda et le Burundi de soutenir des rebelles opposés au régime au pouvoir à Kigali.
rni


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité