Urgent

Une entreprise d’éco-tourisme de 5 milliards frw installee à Nyandungu.

Redigé par Igihe
Le 18 avril 2019 à 10:13

Le Gouvernement rwandais vient de signer un contrat avec une nouvelle société pour le dévéloppement du parc éco-touristique du marais de Nyandungu, après avoir résilié le contrat précédent.

Selon les responsables, le contractant radié manquait particulièrement d’expertise en matière d’aménagement des marais.

La mise en œuvre du projet de parc écotouristique du marais de Nyandungu qui doit courir durant cinq ans, de 2017 à 2021, a stagné l’année dernière dû a l’incompétence du premier contractant.

Le marais, qui doit être à la fois réhabilité et transformé en parc de loisirs, s’étend à sur les Secteurs de Nyarugunga du District de Kicukiro et de Ndera du District de Gasabo, le long de la Nouvelle zone industrielle.

Jules Djangwani, le Coordinateur du projet, a déclaré à The New Times que le budget avait été porté de 2,4 milliards à 5,04 milliards de francs rwandais à la suite de la refonte et de divers autres changements.

« Le budget a augmenté car il y a eu des changements et des éléments supplémentaires par rapport aux prévisions initiales. Par exemple, la conception des lacs artificiels a été modifiée pour pouvoir se synchroniser avec une rivière traversant le parc proposé. Il s’est ajouté également des infrastructures supplémentaires », a-t-il déclaré.

Selon Djangwani, le principal bailleur de fonds du projet sera le Fonds de l’Environnement (FONERWA), qui fournira 2,4 milliards de FRW, tandis que les coûts supplémentaires seront couverts par deux autres partenaires.
Il a déclaré qu’Afrilandscapes Ltd est l’entreprise d’aménagement marécageux avec laquelle le contrat a été signé, pour l’aménagement, la conception et la construction, la gestion et la fourniture de services d’irrigation.

« Lorsque le Gouvernement a compris que la société précédente manquait de compétences en matière d’aménagement marécageux, nous avons décidé de résilier le contrat et avons engagé une autre société vers la fin de 2018 », a-t-il déclaré.
Il a ajouté qu’il y avait de l’espoir que la nouvelle société respecterait les délais, car la société est composée d’experts en matière d’aménagement marécageux et de protection de l’environnement.

La nouvelle société dispose de 36 mois pour exécuter le projet, dont 12 pour la maintenance après achèvement. Le parc devra également générer des revenus, a-t-il déclaré.
Il a dit qu’il y a deux sociétés de supervision conjointe ; Gasabo 3D Design Ltd (G3D) et ASTRIK International Ltd, qui sont également à l’origine de la conception du projet.
Il est également chargé de mettre en œuvre une partie de la politique de foresterie urbaine sur les principaux axes routiers de la ville.

Selon Djangwani, le parc sera composé de cinq zones, à partir de La Palisse Hotel Nyandungu, et s’étendront le long de la route jusqu’ à la bifurcation communément appellée “Kuri 15”, menant au Secteur de Ndera.

« Nous avons commencé par planter des arbres d’espèces locales, par paver des pistes pour piétons et cyclistes, à mettre en place un système de drainage pour lutter contre les inondations », a-t-il déclaré.

Les équipements de loisirs comprendront également des restaurants et des bars pour touristes ou voyageurs, un parking, un jardin d’herbes médicinales, des jardins pour les cérémonies de mariage, des amphithéâtres pour des réunions et bien d’autres.
« Une rivière divisera le parc en deux parties », a-t-il déclaré.

Selon le plan d’entreprise, le parc sera une source de revenus.
Par exemple, les visiteurs se verront facturer des frais d’entrée, les frais de guide pour ceux qui en auront besoin, tandis que des zones spécifiques seront utilisées comme salles pour les mariages.

Le parc pourra également choisir de louer certaines zones à des fins de divertissement et d’événements culturels, à condition qu’elles correspondent à l’éthique du parc.
Les projections préliminaires de l’étude ont montré que le parc d’écotourisme pourrait générer plus de 1 milliard de frw de bénéfices au cours des 12 premières années d’exploitation.

Source : New Times.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité