00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Une cotation annuelle des prestations de l’enseignant pour la qualité de l’enseignement

Redigé par NDJ
Le 12 avril 2018 à 01:02

Quelles stratégies faut-il adopter pour que la qualité de l’enseignement soit renforcée dans un Rwana où le personnel enseignant se plaint de la perte de son pouvoir d’achat sur à des appointements et salaires qui ne cadrent pas avec les prix des biens de première nécessité sur le marché ?

Le Nouveau Directeur Général de REB/Rwanda Education Board, Dr Irenée Ndayambaje, est décidé d’offrir aux enseignants un barême salarial qui devra rehausser le pouvoir d’achat des enseignants afin qu’ils soient à même de travailler sans relâche pour relever le niveau et la qualité de l’enseignement dans les enfants rwandais.

"Il est intéressant de noter qu’un Statut particulier à l’enseignant a déjà été promulgué. Cela lui donne des opportunités d’une ascension sociale dans tous les sens du terme. Il va avoir un régime de promotion à l’interne autant que cela se fait pour les autres agents du gouvernement", a dit le DG de REB, Dr Ndayambaje faisant allusion aux cotations annuelles impact sur de petites augmentations annuelles de 1 à 5% du salaire brut selon la qualité de la cotation. Le haut fonctionnaire oublie-t-il que cette formule aurait dû être pensée depuis la première année des prestations de l’enseignant, à la reprise du système d’enseignement en 1994-5 après la faillite totale de l’économie rwandaise causée par la commission du génocide perpétré contre les Tutsi ?

"Autant que d’autres fonctinnaires de l’Etat (et du privé ?) ont continnuellement été perçu des augmentations (annuelles ?), ces provisions sont également prévues pour l’enseignant dans le nouveau statut réglementant sa carrière professionnelle. Nous avons transmis au Ministère de Finance et Plan le budget y alloué pour qu’il l’approuve. Cela commencera à s’appliquer avec l’année budgétaire imminente", a dit Ndayambaje encourageant les enseignants à parfaire davantage leurs prestations pour que "le Rwanda que nous souhaitons construire sur base de connaissances scientifiques soit une réalité".

Dans le nouveau statut de l’enseignant, l’article 36 stipule que l’enseignant est promu chaque année à l’aune de la cotation de ses prestations qui impacte sur l’augmantation de 5% de son salaire de base.

Le Gouvernement avait auparavant pensé d’autres mesures incitatives au bénéfice de quelques 50.000 enseignants du pays pour améliorer le pouvoir d’achat de ces derniers afin qu’ils puissent relever la qualité de l’enseignement au Rwanda.

Une coopérative d’Epargne et de Crédit, Mwalimu SACCO, qui leur distribue des crédits à faible taux d’intérêt (11%) et dans laquelle le gouvernement a insufflé à ce jour plus de 30 milliards de francs, la gratuité des frais scolaires pour les enfants de ces enseignants ; toutes ces mesures et bien d’autres n’ont pas donné des effets escomptés.

Dans tous les cas, il s’observe que beaucoup de phénomènes et défis sociaux ne sont pas suffisamment et profondément disséqués par des sociologues experts en la matière pour, après sondage et autres méthodes scientifiques appropriées, dégager des pistes de solution bien étudiées.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité