Urgent

Une conférence de presse du ministre Sezibera sur les difficiles relations rwando ugandaises

Redigé par IGIHE
Le 6 mars 2019 à 12:40

Le Ministre des Affaires Etrangères et porte-parole du Gouvernement du Rwanda, Dr Sezibera Richard, s’est entretenu ce mardi 5 mars 2019, avec la presse nationale et internationale, sur l’état des relations du Rwanda avec d’autres pays, de la région ou d’ailleurs en Afrique. Il a dit que le Rwanda, malgré quelques problèmes avec l’Ouganda, souhaite que leurs relations s’améliorent, surtout que les deux pays sont voisins et membres de l’EAC. Il ne doute pas que ces problèmes seront résolus dans un proche avenir.

“Je trouve que la communication entre nos deux pays va se poursuivre, surtout que les deux chefs d’Etat s’étaient rencontrés dernièrement et que par la suite l’Ouganda a envoyé son émissaire au Rwanda. Les problèmes qui persistent concernent en grande partie les Rwandais qui subissent la violence, le harcèlement, la torture et l’explulsion, mais ils seront traités et résolus”, a dit le Ministre.

“Le conseil que je donnerais aux Rwandais qui fréquentent souvent l’Ouganda est de cesser de s’y rendre pour le moment. Tenez par exemple. L’Ouganda vient d’arrêter 190 Rwandais au moment où 986 autres viennent d’être renvoyés de force au Rwanda. Les commerçants sont dépossédés de leurs biens et sont séparés de leurs familles, problèmes auxquels s’ajoutent ceux de la privation de tout droit, les rwandais emprisonnés et privés de l’assistance de l’ambassade, alors que l’ambassade ougandaise à Kigali est informée sur ses ressortissants qui rencontrent des problèmes au Rwanda. Les Rwandais incalcérés en Ouganda ne bénéficient d’aucune assistance juridique, et d’autres actes encore pas bons. Jusqu’a présent, même si on en discute, aucune réponse tangible n’en est sortie. Il faudra, si nécessaire, faire recours à la Communauté des pays de l’Afrique de l’Est, EAC”, a estimé le Ministre Sezibera.

Il a dit, à la prétendue fermeture des frontières, qu’aucune frontière avec l’Ouganda n’est fermée. Le fait est qu’il a été demandé aux véhicules de poids lourds normalement usagers de la frontière de Gatuna, d’utiliser celle de Kagitumba en attendant que s’achèvent les travaux de construction d’une frontière moderne, “One Stop Border Post”.
A propos de ceux qui arguent une augmentation de l’effectif militaire sur les frontières avec l’Ouganda, le Ministre l’a nié tout en disant que ce serait dans son droit d’envoyer ses forces là où le Rwanda le juge nécessaire, mais qu’il ne l’a pas fait. “Aucune raison d’augmenter les forces sur les frontières”, a-t-il dit.

Le Ministre Sezibera a parlé également du problème des gens qui veulent destabiliser le Rwanda à partir de l’Ouganda , en connivance avec certains dirigeants de l’Ouganda.
Le problème des comerçants rwandais en Ouganda n’a pas été oublié.
“Ces derniers jours le lait du Rwanda qui traversait l’Ouganda n’est plus autorisé, les pierres précieuses non plus. Celles-ci l’ont été finalement, mais il s’était écoulé des mois sans que nous ne sachions qui a ordonné le blocage ni pourquoi. Nous continuerons le dialogue et il y a de l’espoir qu’une solution sera trouvée “, a-t-il dit.

Il a enfin évoqué le futur 25ème anniversaire de la commomération du Mémoire du Génocide perpetré contre les Tutsis en 1994, la Retraite des Hautes autorités qui débutera le 8 mars prochain, et des Sommets internationaux que le Rwanda s’apprête à abriter, tel “Africa CEO Forum” qui se penchera sur le dévéloppement du commerce sur le continent africain.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité