Urgent

Un trafiquant de stupefiants forts arrêté à Kigali.

Redigé par igihe
Le 2 mai 2019 à 12:10

Un homme soupçonné de faire le commerce de stupefiants forts a été arrêté, lundi 30 avril 2019, dans la ville de Kigali. Le suspect, un ressortissant burundais agent d’une Banque commerciale à Kigali, a été arrêté en flagrant délit avec 14 sachets contenant de la cocaïne.

Les drogues dures sont décrites comme des substances pouvant causer une dépendance grave et des dommages au consommateur.
Ils comprennent l’héroïne, l’opium, l’hydrocodone ou Vicodin, l’oxycodone et les benzodiazépines, entre autres.

La CIP, Marie Gorret Umutesi, Porte-parole de la Police de la Ville de Kigali, a déclaré que le suspect avait été arrêté sur son lieu de travail dans le centre-ville, où les drogues ont également été récupérées.

« Il y avait des informations crédibles selon lesquelles ce suspect travaillait avec d’autres trafiquants de drogue dure au Burundi et il était leur lien ici à Kigali, les recevant et les revendant aux consommateurs », a déclaré CIP Umutesi.

"Le suspect était sous surveillance, nous avons donc appris qu’une autre livraison avait été envoyée du Burundi. Il a été arrêté à son bureau où 14 sachets de cocaïne ont également été récupérés", a-t-elle ajouté.
Le suspect, s’adressant aux médias au Poste de Police de Kicukiro, a admis qu’il les obtenait du Burundi.

Umutesi a averti qu’il y avait "une augmentation de la collecte de renseignements sur les trafiquants de drogue dans le cadre des efforts visant à rompre les chaînes d’approvisionnement et à traduire en justice les trafiquants de narcotiques graves".

En vertu de l’article 263 du nouveau code pénal, quiconque est reconnu coupable de « revendeur de stupéfiants graves » est passible d’une « peine d’emprisonnement à vie » et d’une amende de 20 à 30 milions frw.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité