Urgent

Un séminaire de l’Unesco à Kigali pour relever le niveau de participation des filles aux STEM

Redigé par IGIHE
Le 8 juillet 2019 à 04:49

Ce 8 juillet 2019, l’UNESCO organise à l’Hôtel Nobleza de Nyanza/Kicukiro (Sud Est de Kigali), en partenariat avec les Commissions Nationales de l’Unesco relevant de 9 pays anglophones d’Afrique, le Rwanda, Nigéria, Ghana, Iles Seychelles, Uganda, Kenya, Tanzanie, Zambie, Ethiopie ; un séminaire atelier portant sur le renforcement des partenaires dans la lutte pour l’égalité des sexes en matière d’enseignement pour les STEM (Sciences, technologies,engineering, mathématiques) dans les établissements d’enseignement des pays africains.

Le secrétaire d’Etat Rwandais à l’enseignement primaire et secondaire, M. Isaac Munyakazi a ouvert ce séminaire qui doit durer cinq jours, sur une note de gratitude envers l’Unesco qui "a choisi le Rwanda pour abriter ce séminaire". Il a posé trois questions principales qui devront être discutées en ateliers durant les séances quotidiennes qui vont se poursuivre jusqu’à ce vendredi 12 juillet.
Selon lui, la question de réveiller suffisamment la jeune fille africaine aux sciences exactes et techonologies de pointe est essentielle dans les politiques sectorielles africaines de l’enseignement.

"Comment, amener les partenaires de l’enseignement à s’intéresser a ce créneau et y participer amplement pour faire bouger les choses ? Quelles curricula sont-ils nécessaires pour encourager l’égalité de sexes poursuivant les STEM ? Quel monitoring de ce programme peut-il être efficacement mis en place pour faire bousculer les choses dans les centres d’enseignements de nos pays ?", a indiqué le ministre montrant les axes de travail des quelques quarante participants à ce séminaire.

Les séances en atelier ont alors commencé en ce premier jour du séminaire de formation centré sur la ferme volonté de l’UNESCO de réduire les criants écarts de participation du sexe féminin à l’apprentissage des STEM en Afrique. Les expériences de propotion de la jeune fille aux STEM ont été exposées. Chaque pays a fait une exposition murale de la carte scolaire à ce propos. Les délégations respectives se visitaient mutuellement pour bien comprendre l’expérience de l’un et de l’autre en matière de promotion de la jeune fille de son pays aux sciences, technologies nouvelles, ingéniorat et mathématiques.

Outre les travaux en ateliers qui vont se poursuivre, il est prévu pour les participants à ce séminaire fait d’enseignants, d’agents des ministères de l’éducation et de la société civile des pays représentés, une série de visites dans les établissement d’enseignement secondaire de Kigali.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité