Urgent

Un journaliste burundais arrêté après son retour d’exil au Rwanda

Redigé par ARI
Le 26 novembre 2018 à 09:31

Le journaliste burundais Aimable Nduwayezu qui avait fui au Rwanda en 2017 a été arrêté un mois après son retour dans son pays.

Selon le Collectif SOS Médias Burundi, Aimable Nduwayezu avait fui le Burundi après que le CNC (Conseil National de Communication) ait suspendu la radio Ntumbero FM dont il était directeur et représentant-légal.

À l’origine de la fermeture de la radio, un bras de fer l’ayant opposé à l’église du Rocher dont la Première Dame du Burundi Denise Bucumi Nkurunziza est pasteur et une des principales animatrices.

Aimable Nduwayezu était reproché également par ses employés de ne pas les avoir payés pendant plusieurs mois. Ces derniers avaient porté plainte auprès du CNC pour que cet organe de régulation intervienne.

L’ancien directeur avait alors pris la décision de fuir au Rwanda suite aux mises en garde du SNR (Service National de Renseignement) de délocaliser cette radio dans la province de Ngozi comme le souhaitaient les responsables de l’église du Rocher.

A son retour au Burundi il y a plus d’un mois pour diriger la radio Ntumbero FM délocalisée à Ngozi, le journaliste Aimable Nduwayezu a été arrêté par le SNR avant d’être acheminé à la prison Centrale de Mpimba à Bujumbura, la capitale.

La ligne éditoriale de la radio Ntumbero FM est « le développement intégral de l’homme ». Elle émettait depuis mai 2016 dans les provinces de Cibitoke, Bubanza, Bujumbura, Bujumbura-mairie, Rumonge ainsi qu’à l’Est de la République démocratique du Congo.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité