Urgent

Un jeune Rwandais signe avec la Chine un contrat de 500 milions $ pour l’exportation du piment.

Redigé par
Le 17 septembre 2019 à 11:31

Twahirwa Dieudonné, qui a terminé en 2012 l’Agronomie à l’Université Nationale du Rwanda, a créé le Gashora Farms qui cultive et transforme le piment. Il vient de signer avec le GK International Entreprises Company Limited de Chine un contrat de 100 milions $ par an, pour y envoyer du piment durant 5 ans.

Ce contrat stipule que Twahirwa fournira chaque année une quantité équivalente à 50.000 tonnes de piment. C’est après que celui-ci s’est décidé d’abandonner son travail salarial pour s’adonner à l’agriculture du piment depuis trois ans.

“La Chine est un énorme marché pour la vente du piment, j’espère que nous en tirerons un grand bénéfice bien que ça m’exige un grand investissement”, a-t-il dit.

Jusqu’à présent Gashora Farms envoie du piment dans plusieurs pays dont l’Angleterre, la Suisse, la Hollande, la Belgique, la France, l’Inde et les Etats-Unis d’Amérique. Depuis ses trois ans de culture de piment, Gashora Farms a étendu sa superficie de 6ha à 160ha, et les chiffres fournis par la Banque Mondiale montrent que cette entreprise récolte 10 tonnes chaque saison.

En 2017 il avait signé avec l’entreprise Kai Xian Zi Wei Food un contrat du même genre grâce auquel il enverra du piment dans les pays asiatiques tel que l’Inde.

“La Chine a un grand intérêt dans l’achat de la production de l’Afrique, mais ils prennent en grande quantité ma production car ils la trouvent meilleure”, a révélé Twahirwa.

Dans son entretien avec le quotidien IGIHE, il a dit avoir débuté avec un ami à cultiver les tomates et les watermelon, à partir de 500.000frw chacun, mais qu’ils ont dû abandoner à cause de l’instabilité des prix sur les marchés qui commençait à les pousser dans des pertes. Le piment qu’il exporte est de deux sortes, à savoir le frais, Fresh bird eye chili, et le sec, Dry Africa bird eye chili.

Comme quoi Twahirwa Dieudonné est un exemple éloquent qu’il y a du travail dans l’agriculture non encore suffisamment explorée et exploitée, pour parer au problème du chômage qui frappe surtout la jeunesse.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité