Urgent

un homme exécuté en pleine rue.

Redigé par IGIHE
Le 1er mai 2016 à 01:45

Un homme de 35 ans a été abattu en pleine rue près de la gare de Nancy, samedi matin, par au moins deux individus armés et cagoulés. La victime, père de deux enfants, travaillait sur un chantier non loin de la scène de crime.
La scène s’est déroulée samedi matin, en pleine rue, à quelques centaines de mètres de la gare de Nancy. Au moins deux individus cagoulés ont ouvert le feu sur un homme de 35 ans, a indiqué le vice-procureur Michel-Simon Journo. Les tireurs n’ont laissé aucune chance à leur victime (...)

Un homme de 35 ans a été abattu en pleine rue près de la gare de Nancy, samedi matin, par au moins deux individus armés et cagoulés. La victime, père de deux enfants, travaillait sur un chantier non loin de la scène de crime.

La scène s’est déroulée samedi matin, en pleine rue, à quelques centaines de mètres de la gare de Nancy. Au moins deux individus cagoulés ont ouvert le feu sur un homme de 35 ans, a indiqué le vice-procureur Michel-Simon Journo. Les tireurs n’ont laissé aucune chance à leur victime : une vingtaine de douilles ont été retrouvées sur la scène de crime.

"Aucune parole échangée"

"Aucune piste n’est privilégiée" mais les enquêteurs pensent que la victime n’a pas été visée de manière "fortuite", a poursuivi le vice-procureur. Dans ce quartier réputé calme de la ville, une femme a raconté à l’AFP avoir entendu "des détonations". "J’ai vu deux hommes grands et fins, cagoulés, qui tiraient sur un autre, au niveau du passage piéton. Il s’est écroulé. Il n’y a eu aucun cri, aucune parole d’échangée", a-t-elle expliqué.

Selon ce témoin, les tireurs auraient ensuite pris la fuite dans une camionnette blanche. Le parquet, qui n’a pas souhaité dévoiler d’éléments sur la victime, a lui évoqué trois suspects, mais selon plusieurs témoignages, seuls deux hommes auraient ouvert le feu. Selon L’Est républicain, l’homme abattu était un Nancéien de 35 ans, père de deux enfants, qui travaillait sur un chantier de rénovation d’appartement à quelques mètres de la scène de crime. Des fleurs ont été déposées par les proches de la victime sur les lieux de ce qui ressemble à une exécution programmée.

Avec metronews.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité