Urgent

Un fonds doté de 240 millions pour les jeunes sortant du Centre Correctionnel d’IWAWA

Redigé par Olivier Mukwaya
Le 3 mars 2019 à 11:39

Les jeunes lauréats en métiers divers sortis du Centre Correctionnel d’IWAWA, une île du Lac Kivu, vont voir leurs petits projets financés par un fonds doté de 240 millions de francs rwandais ; une misère mais qui est assez significative.

De notre correspondant à Rubavu Olivier Mukwaya

C’est ce qu’a déclaré ce vendredi 1er mars 2019, M. Aimé Bosenibamwe, Directeur Général du National Rehabilitation Service (NRS) a fait ces déclarations alors qu’il arrivait ce vendredi 1er mars dans la salle de conférences du District de Rubavu en Province de l’Ouest où il a rencontré des jeunes sortis de ce centre correctionnel d’IWAWA qui accueille des enfants vagabonds et autres ayant commis des délits et crimes liés au dévergondage.

"Ce fonds de 240 millions de francs est vôtre. Profitez-en. Concevez des projets et présentez-les pour financement", a dit le DG de NRS en tournée dans tous les districts du pays pour constater ce que sont devenus les jeunes sortis d’IWAWA, certificats professionnels en poche.

"Groupez-vous dans des coopératives de par vos profils professionnels. Nous financerons les coopératives préférentiellement mais aussi des projets individuels. Vous n’êtes par obligés d’être dans cette coopérative tous sortis d’IWAWA, vous pouvez vous associer à d’autres jeunes jeunes pourvu que vous soyez au moins 40% dans celle-ci",a-t-il ajouté annonçant ainsi une nouvelle qui va révolutionner les conditions de vie des jeunes ruraux et même citadins du pays.

"Je vous rappelle que les emprunts qui vous seront accordés ne sont pas pour fêter. C’est un start-up à utiliser pour décoller économiquement. Du reste, vous allez devoir fournir des hypothèques pour être éligibles au fonds", a-t-il ajouté.

"J’ai appris le métier de soudure à IWAWA. Depuis ma sortie du Centre, je reste coi dans mon coin. Je n’ai pas de capital pour commencer mon affaire. J’allais risquer de retourner dans les crimes qui m’ont amené à IWAWA. Merci pour avoir pensé à nous", a dit le jeune Eric Bishirambona montrant par là que le Gouvernement doit faire preuve de sollicitude des jeunes gens qui doivent être occupés dans la production des biens et des services économiques.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité