Urgent

Un contraceptif qui s’administre comme un vaccin

Redigé par IGIHE
Le 17 janvier 2019 à 11:52

Les scientifiques du Georgia institute of technology, aux Etats-Unis, ont développé un contraceptif à action prolongée qui s’administre en quelques secondes à l’aide d’un patch doté de micro-aiguilles.

Conçu à l’origine pour être utilisé dans les régions du monde où l’accès aux soins de santé est limité, le nouveau mode de contraception développé par l’équipe du Pr Mark Prausnitz, du Georgia Institute of technology (Etats-Unis) pourrait offrir une alternative aux femmes qui recherchent un contraceptif à longue durée d’action comme l’implant contraceptif, par exemple.

Ce contraceptif s’auto-administre à l’aide d’un patch cutané doté de micro-aiguilles, développé à l’origine pour l’administration indolore de vaccins. Lorsque le patch est appliqué pendant quelques secondes, les aiguilles microscopiques se cassent et restent sous la surface de la peau, où des polymères biodégradables libèrent lentement le contraceptif hormonal.

UN PATCH UNE FOIS PAR MOIS
Contrairement à ce qui existe déjà, ce patch ne doit pas être porté en permanence. Il s’applique une fois par mois, comme une sorte de vaccin renouvelable. "Si l’utilisation du timbre contraceptif est finalement approuvée, ce patch pourrait devenir le premier contraceptif auto-administré à action prolongée ne comportant pas d’injection à l’aiguille classique" souligne le Pr Prausnitz.

Des patchs expérimentaux permettant de délivrer une hormone contraceptive pour homme ont également été développés, mais n’ont pas encore été testés. Les chercheurs étudient également la possibilité de fournir suffisamment d’hormones pour être protégée pendant six mois.

avec topsante.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité