Urgent

Un bureau politique du FPR centré sur les stratégies d’amélioration de relations de bon voisinage du Rwanda

Redigé par IGIHE
Le 23 décembre 2018 à 04:51

Le Bureau Politique du FPR/Front Patriotique Rwandais s’est réuni ce samedi 22 décembre 2018, sous la direction du Chairman du Parti, M. Paul Kagame, Président de la République rwandaise. Son discours a été centré sur des efforts à adopter pour tenter d’améliorer les relations de bon voisinage du Rwanda tout en pensant à d’autres options une fois que ces relations continueraient à s’empirer.

Ledit Bureau Politique avait pour agenda la question de savoir comment le développement du pays pourrait être centré sur le citoyen qui doit améliorer ses méthodes de production et atteindre un niveau de productivité souhaitée.

"Avec le temps,il y a eu des eclaircies dans les relations de bon voisinage. Cela nous permettrait de nous concentrer au travail producteur de richesses sociales. Le chemin est encore long dans la recherche des voies et moyens d’améliorer nos relations avec nos voisins. Nous avons du pain sur la planche.
Autrefois nous avions des problèmes avec des pays lointains et nous étions en bons termes avec nos voisins. Aujourd’hui c’est l’inverse... Nous allons nous pencher d’ici peu à ce problème", a dit Paul Kagame, le Chairman du FPR, parti moteur du Gouvernement rwandais mesurant la gravité du problème.

"Avoir un voisin qui veut exploiter toute occasion pour mettre le feu à ta maison, ça ce n’est pas gentil. Nous avons deux voisins qui ne nous veulent pas du bien. Deux autres voisins, nous sommes en bons termes. Ces deux là qui ne nous souhaitent pas du bien, nous allons essayer de les amadouer. ça c’est la première démarche. Mais tout en essayer cette démarche, il faut veiller à construire notre capacité de sécurité. Cela se fait ainsi dans l’hypothèse où la voie pacifique de résolution de conflit ne marche pas comme il faut", a dit Paul Kagame en bon stratège militaire qu’il est.

Il est allé plus loin montrant que ces pays voisins plantent le couteau dans le dos du Rwanda.

"Ils prennent des Interahamwe qu’ils passent pour des scouts et circulent dans la région. Cela est mesquin. Les mêmes Interahamwe sont pris pour des Born Again et circulent dans les pays de la région avec des agendas criminels... Mais tout ça, il y a lieu de continuer à attiser des relations de bon voisinage",a dit le Président trouvant qu’on ne choisit pas un voisin, qu’on doit vivre avec lui coûte que coûte.

Ils sont 2500 délégués du FPR présent à ce Bureau Politique qui est une sorte de Congrès de ce parti de masse qui tient les rennes du pouvoir depuis 1994 après sa longue guerre de libération et la faillite totale de l’Etat rwandais.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité