Urgent

Uganda : 14 Égyptiens expulsés pour fraude de visas

Redigé par Bérénice
Le 20 mars 2019 à 02:37

Le général Jeje Odong, ministre de l’Intérieur, a ordonné à la police d’expulser 14 ressortissants égyptiens accusés d’avoir forgé des visas de travail.

Les 14 suspects incluent : Moamen Mohammad Hamond, Taher Mahamed, Ahmed Mahmoud, Kotb Mohammed, Abdallah Ehsayed, Mahamed Waled, Moustafa Abdelhamed, Taha Mahamed Farahat, Gamal Anwar, Soleman Badway, Ahmed Mahdy, Ismail Ahamed, Moustafa Soleman Aboubakar, Karim Tahah, Mahim Fetouch Abdelaziz et Mahmoud Sharaf.

Les suspects ont été arrêtés par une équipe de détectives et de membres de la chefferie du renseignement militaire. Après leur arrestation leurs passeports ont tout de suite été confisqués.

Le porte-parole de la police, Fred Enanga, a confirmé au independent ce week-end que le ministre avait signé l’ordre d’expulsion et que le dossier avait été remis à la Direction de la citoyenneté et de l’immigration.

« Nous avons confié le dossier à l’immigration et ils seront bientôt renvoyés dans leur Pays », a déclaré Enanga.

Les conclusions préliminaires de la police indiquent que neuf des 14 suspects avaient forgé une extension de visa tandis que les cinq autres avaient des visas expirés.

L’affaire des faux visas intervient à un moment où la police enquête sur des fonctionnaires de la Direction de la citoyenneté et de l’immigration du ministère des Affaires intérieures pour avoir fraudé des touristes et des visiteurs étrangers en leur faisant payer des frais de visas exorbitants et illégaux.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité