Urgent

Trois Rwandais libérés après avoir été torturés dans les prisons ugandaises.

Redigé par Bérénice
Le 7 mars 2019 à 01:36

Trois autres Rwandais sont rentrés hier 6 Mars 2019, après avoir été soumis à d’intenses séances d’atroces tortures dans les prisons ugandaises par les services de renseignements militaires ugandais.

Parmi eux, Appolinaire Munyakazi et Eric Nsengimana originaires de district Rutsiro (Ouest du Rwanda). Ils ont quitté leur village pour l’Uganda à la recherche de pâturages.

Ils ont été arrêtés à Kisoro, une ville du sud-ouest de l’Uganda, avant de pouvoir atteindre leur destination finale.

Les deux hommes, ainsi que quelques autres Rwandais incarcérés au poste de police de Kisoro, ont été traduits devant un tribunal le lendemain. Le juge a déclaré qu’ils étaient entrés illégalement dans le pays, même après avoir présenté leurs documents de voyage. Généralement une carte d’identité biométrique suffit.

Une fois au Tribunal, le juge les auraient demandé une somme de 1,5 millions de shillings ugandais afin de les libérer ou de purger une peine de prison d’un an et six mois.

Selon Munyakazi, ils ont passé deux semaines au poste de police de Kisoro avant d’être transférés à la prison de Mparo dans le district de Kabale. C’est là qu’ils ont été soumis à des travaux forcés réguliers pendant le reste de 12 mois.

Ensuite, il y a Jotham Rukundo, un résident de Gasabo, qui était allé à Kampala pour participer à une campagne menée par le pasteur Robert Kayanja.

Il a été arrêté à Kampala et conduit vers un autre endroit où il a été interrogé de façon musclée sur la manière dont il est entré en Uganda. Il a été arrêté et incarcéré dans des conditions inhumaines.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité