00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Togo : L’évêque Barrigah chante sur du rap pour célébrer la foi catholique

Redigé par afriquiinfo
Le 14 mai 2013 à 07:26

Le Palais des Congrès de Lomé a refusé du monde la semaine dernière dans le cadre d’un géant concert marquant à la fois « l’Année de la foi » et les 30 ans du Grand séminaire du Togo. Un spectacle qui a vu prester Mgr Barrigah. © 2013 Afriquinfos, by Edem Gadegbeku. Une belle chorégraphie pour accompagner Mgr Barrigah en pleine prestation.
C’était la principale attraction du concert du 9 mai dernier au Palais des Congrès de Lomé ; la prestation d’un évêque togolais dans un tour de chants dans une (...)

Le Palais des Congrès de Lomé a refusé du monde la semaine dernière dans le cadre d’un géant concert marquant à la fois « l’Année de la foi » et les 30 ans du Grand séminaire du Togo. Un spectacle qui a vu prester Mgr Barrigah.

© 2013 Afriquinfos, by Edem Gadegbeku. Une belle chorégraphie pour accompagner Mgr Barrigah en pleine prestation.

C’était la principale attraction du concert du 9 mai dernier au Palais des Congrès de Lomé ; la prestation d’un évêque togolais dans un tour de chants dans une géante manifestation publique. Une première au Togo.

Connu du grand public pour avoir chapeauté entre 2009 et 2012 la Cvjr (Commission Vérité-justice et réconciliation), Mgr Nicodème Anani Benissan-Barrigah a présenté aux chrétiens de Lomé ses talents d’auteur-compositeur et musicien ce 9 mai.

Devant un public acquis à sa cause, Mgr Barrigah a chanté sur quatre chansons dont un morceau live durant lequel il a mis en exergue ses talents de guitariste, à travers deux sorties espacées par des prestations d’autres artistes. Homme de Dieu caractérisé par une simplicité déconcertante,

Mgr Barrigah aurait surpris plus d’un en se mettant dans la peau d’une bête de scène durant les interprétations de ses titres ce 9 mai. Il était presque figé au milieu du podium du Palais des Congrès ; pas même un minimum de pas de danse esquissé par le prélat sur ses belles mélodies.

Loin d’avoir laissé le public sur sa faim, cette posture scénique de l’évêque d’Atakpamé a manqué de créer une chaude communion entre l’artiste et le public croyant du jour, comme ce fut le cas lors de l’exécution d’autres chansons emballantes ou dansantes.

Comme pour avertir les férus de musique chrétienne de sa posture scénique à venir, Mgr Barrigah, en montant sur le podium du Palais des Congrès, a demandé aux « spectateurs de prêter plus attention aux contenus religieux des chansons qu’à leurs mélodies ».

Toutes choses qui n’ont pas empêché Mgr Barrigah de s’associer élégamment à un trio sur un morceau teinté de rap, sur une attrayante chorégraphie, appelant la jeunesse catholique du Togo à cultiver sa foi. Dans le même registre musical, le patron de l’évêché d’Atakpamé a aussi chanté sur un duo fort apprécié avec l’Abbé Olivier Dido, sur le titre « Nko de ka ». Mgr Anani Benissan-Barrigah a commis plus d’une dizaine d’albums dans sa discographie.

Mgr Denis Amouzou-Dzakpah, archevêque de Lomé ainsi que plusieurs autres dignitaires de l’église catholique du Togo, de même que plusieurs invités de marque ont assisté au même spectacle.
Par Edem Gadegbeku


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité