Soteko investit dans la location-vente de logements en Afrique- 1ere etape ; Rwanda : Interview avec le CEO Joel Buleli

Redigé par Propos recueillis par Karirima Ngarambe Aimable
Le 24 octobre 2019 à 05:43

M. Joel Buleli est le CEO de SOTEKO, une société internationale de développement immobilière de logements abordables ayant son siège a Bruxelles. Cette société entend contribuer à l’habitat décent en Afrique. La société a décidé de commencer avec le Rwanda. M.Buleli a accorde une interview exclusive a IGIHE. ci après de larges extraits :

Un modele de logements que SOTEKO entend construire

IGIHE : Comment un Rwandais résidant au pays peut-il comprendre le projet ? Comment peut-il accéder au projet d’un point de vue financier ?

Joel Buleli  : Un des objectifs principaux de Soteko est de faciliter l’accès du plus grand nombre à un logement. C’est pourquoi nous sommes en train de mettre en place des partenariats avec des banques locales pour octroyer des prêts à taux préférentiels aux futurs propriétaires. Nous sommes aussi en train d’explorer d’autres possibilités d’innovations financières, toujours dans le but d’accompagner nos futurs acquéreurs. Une des possibilités est le rent-to-own qui est une transaction permettant au locataire d’acquérir le bien en cours de bail. Une autre option est le regroupement des futurs propriétaires au sein d’une coopérative qui ferait un achat groupé de logements. Les pistes sont nombreuses et Soteko les explorent toutes.


IGIHE : Pourquoi avoir choisi le Rwanda ?

Joel Buleli : Au fur et à mesure que le concept de smart city de Soteko s’est précisé, le Rwanda s’est imposé comme une évidence et comme le pays idéal pour la construction de notre premier parc pilote. Il incarne parfaitement les 3 valeurs forte du nom du concept SOTEKO :

- So.cialement engagé : le gouvernement a mis en place un cadre législatif clair qui encourage la construction de logements abordables. De plus, la ville de Kigali dispose d’un plan d’urbanisme anticipant les défis et opportunités que connaîtra la ville d’ici l’horizon 2050, favorisant ainsi les investissements.

- Te.chnologiquement intégré : le Rwanda est un centre d’innovations et un hub technologique comme le prouve le Kigali Innovation City. Les idées novatrices et les innovations technologiques y sont encouragées.

- Éco.logiquement responsable : On connaît le Rwanda pour sa politique "zéro sac plastique". Mais la démarche écologique est encore bien plus poussée. Le pays se veut véritablement exemplaire en la matière.

Vous voyez donc que l’aventure Soteko n’aura pas trouvé meilleur endroit que le Rwanda pour débuter sur le continent.

IGIHE : Pourquoi la diaspora ? En quoi votre projet rencontre-t-il les attentes de la diaspora ?

Joel Buleli : La Soteko City a été conçue en intégrant les besoins de la diaspora. Les fondateurs sont eux-mêmes issus de la diaspora panafricaine et au-delà — Burundi, Togo, Cameroun, Rwanda, Congo Kinshasa, Belgique, Iran — et connaissent bien les problématiques auxquelles celle-ci fait face lors de l’achat d’un bien au pays. C’est d’ailleurs en construisant des maisons individuelles pour la diaspora que le concept de Soteko a émergé dans mon esprit. Nous avons pensé nos logements de façon à ce qu’ils puissent être gérés en toute sérénité, sur place ou à distance. Une plateforme digitale, disponible sur site web et sous forme d’application, est en cours de développement. Elle permettra de suivre ses consommations d’eau et d’électricité, de payer ses factures en ligne, d’accéder à des services d’entretiens et de réparation et, pour ceux qui le souhaiteront, de mettre leur bien en location. Ce service digital sera mis à disposition des résidents et visiteurs dès la livraison des premiers logements qui devraient pouvoir être disponibles dans la seconde moitié de 2021. Pour travailler efficacement sur place, la maison-mère basée au Luxembourg va créer une filiale au Rwanda dont 40 % du capital sera ouvert aux investisseurs et partenaires locaux.

IGIHE : En parlant justement de livraisons, pouvez vous nous dire où vous en êtes ?

Joel Buleli  : Nous avons ouvert nos pré-ventes le 30 août et nous les avons suspendues temporairement le 25 septembre. À ce moment là, nous avions déjà des commandes pour 30% de la première phase de construction, logements et commerces confondus.

Nous avons fait cela pour la simple raison qu’après notre rencontre avec différentes autorités et institutions à Kigali (RDB, RHA, RSSB, MINAFRA et le maire de Kigali) il était important pour nous d’ajuster quelques aspects de notre concept. Par exemple, nous avons décidé de prendre en compte les critères d’intervention de l’État lors de la construction de logements réellement abordables.

Le dossier sera présenté aux autorités le 28 octobre et nous reprendrons les pré-ventes le 2 novembre. À noter que nous avons déjà une liste d’attente de plusieurs futurs acquéreurs en Europe et au Rwanda. On essayera de répondre au mieux aux premières demandes. Les intéressés peuvent nous contacter sur notre adresse mail [email protected] ou par Whatsappau numéro suivant : +32484704204.

Joel Buleli, CEO de SOTEKO


IGIHE : Justement, pouvez-vous m’en dire plus sur le contrat d’achat que vous avez mis en place pour la vente des premiers logements ?

Joel Buleli : En ayant toujours à l’esprit de faciliter et de sécuriser l’acquisition, nous avons opté pour un contrat par étapes. À la signature, les clients ne paient rien. Puis, à chaque fois qu’une étape définie à l’avance est finalisée, un versement correspondant est demandé. Il y a ainsi 5 échéances et les 10 % restants sont versés à la remise des clés. En bref, le client ne paie que ce qui est déjà effectué ou construit.

IGIHE : Quel est votre ressenti après le Rwanda day ?

Joel Buleli : Le Rwanda Day...Wow, quelle expérience ! Une partie d’entre nous était à Kigali la semaine juste avant, pour rencontrer des partenaires et avancer sur plusieurs aspects du projet. En effet, notre ambition est de travailler main dans la mains avec les acteurs économiques et les investisseurs locaux. C’est ainsi que, outre les nombreux partenariats conclus sur place, nous avons également ouvert le capital de Soteko Rwanda à des investisseurs locaux à hauteur de 40 %.

Nous sommes rentrés de Kigali la veille du Rwanda Day et nous avons rejoint le reste de l’équipe. Ce fut l’occasion pour ceux n’étant pas encore allés au Rwanda de découvrir la ferveur solidaire et l’esprit “rien n’est impossible” qui anime les Rwandais et leur Président. L’allocution de Monsieur le Président Kagame était d’ailleurs très claire et très motivante et on ne pouvait qu’être enthousiasmé après l’avoir entendu parler de sa vision d’un Rwanda moderne, efficace et autonome. “À chacun de faire sien le développement de son pays”.

Enfin, on a pu revoir des visages amis et on en est repartis à gonflé à bloc, encore plus déterminés à poursuivre nos ambitions, pour le Rwanda et les Rwandais mais aussi pour l’Afrique dans son ensemble !

IGIHE : Au final donc, c’est cela votre but ? Contribuer au développement du Rwanda ?

Joel Buleli : Oui, bien sûr, mais pas exclusivement.

Le Rwanda est aujourd’hui incontournable pour tout investisseur qui compte déployer une activité sur le continent. Ce qui marche au Rwanda est susceptible de fonctionner sur l’ensemble du continent. Construire notre première SotekoCity au Rwanda permettra de mettre en place un modèle de base qui pourra par la suite être dupliqué dans d’autres pays du continent, tout en prenant en compte les réalités de chaque lieu d’implantation.

Voir cette video y relative :

https://youtu.be/eGKOv059eNk


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité