Urgent

Sénat : Question au Premier Ministre sur l’usage de nouvelles technologies dans les services de santé

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 4 décembre 2019 à 01:08

Le premier ministre rwandais, Dr Edouard Ngirente était l’hôte du Parlement rwandais, les deux chambres réunies. Il lui a été demandé de dresser un bilan des applications IT pour l’amélioration des services de la santé au Rwanda.

Il s’est félicité de voir que son gouvernement a conçu une alerte électronique Rapid SMS actionnée sur leurs portables par les conseillers de village en matière de santé. Cette alerte est déclanchée toutes les fois qu’un conseiller de village en matière de santé détecte un problème de santé de la mère et de son nourrisson et qu’il alerte les services du centre de santé ou de l’hôpital de district proche.

"Depuis l’an 2013, ce système fonctionne. A ce jour, 25.000 personnes en ont bénéficié avec satisfaction", a dit le Premier Ministre fier de voir que le rwanda exploite les TICs au service de la santé des citoyens.

Le Premier ministre conmparaissait devant les parlementaires et sénateurs pour leur montrer les stratégies prises par le gouvernement rwandais pour construire une économie basée sur le savoir et les sciences.
"Ce Rapid SMS est conçu pour faire le suivi d’une mère enceinte, à l’enfantement jusqu’à ce que le nourrisson atteigne l’âge de cinq ans. Ainsi, dans l’espace de ces sept ans, de 2013 à 2019, 25,473 mères et nourrissons en ont bénéficié", a informé Dr Edouard Ngirente qui va plus loin montrant que ce programme est prolongé par l’entretien d’une banque de données sur les patients et leur histoire médicale. "Cette banque de données sur la malade est consultée par le médecin traitant à chaque rendez-vous de consultation de la malade", a-t-il dit.

Selon le Premier ministre, l’histoire des patientes qui était confinée dans des fardes facilement détériorables et peu manipulables est maintenant stockée dans des dossiers électroniques et cela dans les quelques 48 hôpitaux du Rwanda.

"Il est prévu que d’ici 2024, tous les centres de santé seront dotés de cette structure", a-t-il annoncé à l’auguste assemblée.

Dans sa tentative de convaincre ces parlementaires et sénateurs, il a montré que la communication de bas en haut et de haut en bas en matière de santé est devenue plus aisée avec cet outil informatique.

Il n’a pas manqué de mentionner les progrès réalisés depuis l’an 2016 où le Rwanda a signé un contrat avec Zipline International spécialisé dans le transport des drones en temps réel de sang et autres médicaments de secours d’urgence.

"Jusqu’à ce jour, 24 hôpitaux et 20 centres de santé recourent au service de transport de sang de ces drones. Plus de 38.806 sachets de sang et autres médicaments ont été transportés par ces drones qui ont ainsi effectué quelques 20.178 voyages-livraisons dans ces hôpitaux et Centres de santé",a dit le Ministre estimant que le Rwanda fait un pas de géant dans l’usage des TICs au service de la santé de ses citoyens.
Le premier ministre a montré que les services médicaux du Rwanda commencent à recourir à la télémédecine.

Tout ceci est bon mais ce qui importe aussi et encore plus est de cultiver dans l’agent médical ou le médecin rwandais cette attitude de sollicitude qu’attendent en vain les patients d’eux.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité