Urgent

Section Ibuka Mémoire&Justice Italie inaugurée au Parlement italien

Redigé par Karirima A. Ngarambe
Le 25 novembre 2015 à 06:42

La section italienne d’Ibuka Mémoire&Justice vient d’être officiellement inaugurée dans les enceintes du Parlement italien à Rome ce 23 novembre 2015.
Devant un public composé de députés italiens, de Rwandais de la diaspora italienne, de juifs et d’Arméniens, le Président du Parlement italien Laura Boldrini, a apprécié ce geste montrant qu’il est temps que les hommes de bonne volonté du monde entier s’unissent contre le mal qui a pour nom de génocide, d’intolérance et autre extrêmisme religieux y (...)

La section italienne d’Ibuka Mémoire&Justice vient d’être officiellement inaugurée dans les enceintes du Parlement italien à Rome ce 23 novembre 2015.

Devant un public composé de députés italiens, de Rwandais de la diaspora italienne, de juifs et d’Arméniens, le Président du Parlement italien Laura Boldrini, a apprécié ce geste montrant qu’il est temps que les hommes de bonne volonté du monde entier s’unissent contre le mal qui a pour nom de génocide, d’intolérance et autre extrêmisme religieux y compris la haine contre l’humain.

"Nous devons apprendre de notre histoire sombre vécue pour combattre le mal de toute sorte pour le triomphe des libertés et droits humains", a-t-il dit. Hon. Lia Quartapelle a dit qu’il est maintenant pénétré par la quantité de l’horreur vécue par les survivants du génocide des Tutsi qu’il a entendu depuis qu’il avait 12 ans d’existence.

Le chercheur et député Gian Luigi Gigli lui aussi présent aux cérémonies a apprécié les témoignages de Uwase Beata et Muhimpundu Armella comme une oeuvre précieuse qui posera comme un garde fou aux autres peuples pour qu’ils ne tombent pas dans la même horreur.

"Nous serons toujours à vos côtés dans les échanges d’idées en tant que représentants du peuple italien", a-t-il lancé offrant toute son entière sympathie à la cause des Rwandais qui luttent contre les génocidaires et contre le négationnisme et révisionnisme du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994.

D’autres orateurs ayant pris la parole sont le dr Ruth Dureghello, Président de la Communauté juive d’Italie et Prof Baykar Sivazliyan de la Communauté des Arméniens d’Italie ont insisté sur les activités de mémoire du génocide qui doivent être organisées souvent pour éviter le silence autour des horreurs vécues ; seul gage d’engagement pour le respect et la protection des droits humains et d’éviter une possible réédition de ces horreurs dans d’autres communautés humaines.

Jean Pierre Kagabo, le Président de cette section d’Ibuka Mémoire&Justice Italie a remercié les invités à la cérémonie pour les conseils et encouragements qu’ils ont prodigués à la nouvelle section. Celle-ci vient s’ajouter aux autres sections européennes d’Ibuka Mémoire et Justice actives dont celles de suisse, de france, de Belgique, de Hollande.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité