Urgent

Robert Kyagulanyi, actuel opposant à Museveni, construit petit à petit ses stratégies électorales pour 2021

Redigé par IGIHE
Le 3 août 2019 à 03:49

Pays Acholi-Uganda, Vendredi 1er Août : Le Musicien- politicien Robert Kyagulanyi alias Boby Wine, Député de la circonscription Kyadondo Est en Uganda se révèle être un dur os contre le président Museveni en Uganda pour la présidentielle de 2021. Brandissant sa formation politique People’s Power (Pouvoir du Peuple), ce jeune artiste député au parlement ugandais fait non seulement des émules mais dans un pays où des sondages d’opinion étaient tolérés, il pourrait être propulsé à plus de 80% de voix de loin son actuel président de la République.

The Daily Monitor, le principal quotidien ugandais le montre se transportant dans le pays Acholi, au Nord de l’Uganda pour une veillée funèbre d’un Chef traditionnel Acholi William George Lugai.

Les personnes qui assistent à la veillée sont en émoi à la vue de ce jeune parlementaire qui, des pleurs pour le chef traditionnel Acholi William de la municipalité de Pajule, dans le district de Pader, les yeux et la liesse se tournent pour le jeune Kyagulanyi pendant qu’une oraison funèbre du Vice président du Parlement, Jacob Oulanyah est brutalement interrompue par l’irruption de ce nouveau venu.

Il était accompagné de son porte-parole, Joel Ssenyonyi, et du député de Kilak-Sud, Gilbert Olanya, également membre du People Power Mobilizer de la sous-région d’Acholi, sont apparus au milieu du discours de M. Oulanyah.

Leur apparition a enthousiasmé les personnes en deuil qui ont commencé à applaudir fort les leaders du People Power (Parti du Pouvoir du Peuple), interrompant ainsi le discours de M. Oulanyah pendant au moins trois minutes. Oulanyah, apparemment furieux, demande pourquoi les gens qui font la veillée applaudissent quelqu’un (Kyagulanyi) qui vient d’interrompre les cérémonies d’adieux à la personne du Chef traditionnel décédé.

Ses remarques enflammées sont dirigées vers le jeune Parlementaire ovationné par la foule.

« Laissez-nous en paix… si vous voulez déclencher la violence, déclenchez-la da votre circonscription (de Kyadondo-East). Les Acholi sont fatigués de violence. Nous sommes fatigués des guerres. S’il vous plaît attisez votre combat ailleurs », a déclaré M. Oulanyah trouvant honteux le fait qu’un imberbe venu de l’Ouest de Kampala vienne lui voler la vedette dans son lointain nord du pays ugandais.

Signe que la promesse de victoire de ce jeune parlementaire contre Museveni qui assure se représenter à la présidentielle de 2021 n’est pas vaine.
.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité