00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Requête auprès des parlementaires belges

Redigé par Willy Fabre
Le 15 avril 2013 à 02:29

Note de l’Editeur : Willy Fabre, un citoyen belge résidant au Rwanda, interpelle les parlementaires belges pour qu’ils revoient la loi belge réprimant les négationnistes du génocide juif et l’étendent au génocide arménien et particulièrement le génocide des Tutsi du Rwanda dans une Belgique où les négationnistes du génocide Tutsi sont légion tout en visant une lutte politique qui ne peut que faire rééditer ce génocide de triste mémoire. Ci-après la requête.
Ce 6 avril 2013 eut lieu une agression (...)

Note de l’Editeur : Willy Fabre, un citoyen belge résidant au Rwanda, interpelle les parlementaires belges pour qu’ils revoient la loi belge réprimant les négationnistes du génocide juif et l’étendent au génocide arménien et particulièrement le génocide des Tutsi du Rwanda dans une Belgique où les négationnistes du génocide Tutsi sont légion tout en visant une lutte politique qui ne peut que faire rééditer ce génocide de triste mémoire. Ci-après la requête.

Ce 6 avril 2013 eut lieu une agression déshonorante aux pieds de la stèle de la « Commémoration du génocide des Tutsi », stèle située à Woluwé-Saint-Pierre (BRUXELLES), commune où se trouve l’ambassade du Rwanda en Belgique. Cette agression fut perpétrée par le sinistre voire ignoble individu dénommé Joseph MATATA qui est un récidiviste en la matière, lui et quelques uns de ses suppôts.

Cette agression fut déshonorante à plusieurs titres :

-  Pour les victimes du génocide des Tutsi, victimes dont le nombre est supérieur à 1.250.000 morts

-  Pour les personnes vivant sur le sol belge et qui ont du respect pour cette stèle

-  Pour toutes les personnes vivant sur le sol rwandais et qui ne comprennent pas comment cela a pu avoir lieu

-  Pour la police de Woluwé-Saint-Pierre qui a permis que cette manifestation de négationnistes ait lieu devant cette stèle et qui se rend ainsi complice de cette agression.

-  Pour l’actuel responsable communal en titre, le bourgmestre Benoît CEREXHE, car il n’avait pas formellement interdit cette manifestation alors que son prédécesseur, Willem DRAPS, les avaient toujours systématiquement interdites.

Or, il faut savoir que cet individu dénommé Joseph MATATA avait épousé au Rwanda, avant le génocide des Tutsi, une femme tutsi. Puis il s’est réfugié, après le génocide, sur le sol belge, avec épouse et enfants, et avec pour seul passe-droit son soi-disant engagement au Rwanda comme « droit-de-l-hommiste » : on cherche toujours où et quand.

Il est vrai qu’il a créé en 1995 une ASBL de droit belge qui se dénomme CLIIR (Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda). Son épouse l’a, à maintes reprises, mis en garde contre ses excès et l’a finalement menacé de le quitter s’il persistait dans ses déshonorants agissements voire débordements. Il s’est en fait calmé quelques années mais a repris ses activités cauchemardesques en 2001 et, sur ce, son épouse l’a donc quitté. Suite à cela, sa haine vis-à-vis des Tutsi est devenue littéralement obsessive et l’ampleur en est à présent sans borne, incontrôlable voire dangereuse.

la stèle de la Commémoration du génocide des Tutsi, stèle située à Woluwé-Saint-Pierre (BRUXELLES)

Alors, chers parlementaires belges du MR, en tant que Belge résidant au Rwanda depuis 10 ans et en tant qu’observateur des ressentiments de mes semblables tant Rwandais que Belges sur le sol rwandais, je dépose en vos mains la présente requête :

Pouvez-vous sortir du « frigo parlementaire belge » le projet de loi étendant la loi actuelle qui réprime tout négationnisme sur le génocide juif, aux génocides des Arméniens et des Tutsi. En précisant, de plus et c’est important, que tout usage voire toute référence à la terminologie du « double génocide » (nouvelle formule fort usitée par Joseph MATATA) est à classer dans les termes relevant du négationnisme.

Il faudrait, question timing, que cette modification puisse être effective, et donc passée au Moniteur belge, et ce avant le 7 avril 2014, date de la Commémoration du 20ième anniversaire du génocide des Tutsi.

Et vous aurez, chers parlementaires belges du MR, fait œuvre utile.
Soyez-en remerciés au nom des nombreuses victimes et rescapés du génocide des Tutsi.

Portrait de Willy Fabre qui essaie de fléchir le Parlement belge pour qu'il révise la loi belge réprimant le négationnisme du génocide juif et l'étende sur le génocide des Tutsi du Rwanda

Willy FABRE

Gisozi, le 13 avril 2013

en ce mois de deuil national


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité