Urgent

REMA publie son "Climate Change Vulnerability Report2018"

Redigé par IGIHE
Le 27 juin 2019 à 05:39

Le REMA/Office rwandais de Gestion de l’Environnement vient de publier ce mercredi 26 juin 2019 son rapport 2018 sur l’état des changements climatiques dans le pays. Il l’a intitulé "Climate Change Vulnerability Report".

Ce Rapport épingle les districts de Gisagara, Huye et Ruhango dans la province du Sud et le district de Karongi dans la province de l’Ouest comme les plus vulnérables aux effets du changement climatique dans le pays.

L’index de vulnérabilité au changement climatique de la REMA classe les circonscriptions administratives et climatiques du pays selon leur degré de vulnérabilité faible, moyenne et élevée face aux changements climatiques qui surviennent sous forme de davantage de tempêtes, d’inondations, de temps chaud, de précipitations plus faibles ou plus importantes avec des effets de sécheresse, ainsi que des effets indirects perturbant les systèmes économiques.

Les données exploitées par ce rapport ont été collectées auprès de 2 407 ménages dans 122 villages de tous les districts du pays. Les sujets devaient répondre à un questionnaire d’enquête comportant 37 indicateurs.

Comparés à tous les autres districts, les trois districts de Kigali affichent une vulnérabilité faible, le district de Gasabo ayant été identifié comme ayant la vulnérabilité la plus faible parmi les 30 districts du pays.

Onze districts entrent dans la catégorie de faible vulnérabilité, dont trois districts de la ville de Kigali, un district de la province du Sud, les cinq districts de la province du Nord et deux districts de la province de l’Est, indique le rapport.

« Sur les 37 indicateurs que nous avons évalués, nous avons constaté que 52% d’entre eux étaient confrontés à une réduction de la vulnérabilité au changement climatique depuis 2015, tandis que 15% d’entre eux n’en ont pas connu et que les données de 33% de ces indicateurs n’ont pas été disponibles », a déclaré Alphonse Mutabazi, Chef de Programmes au REMA.

Cinq secteurs ont fait l’objet d’une attention particulière dans la planification stratégique, notamment les secteurs de la santé, de l’eau, de l’agroforesterie, de l’agriculture et de l’énergie.

Il a invité les différentes institutions de districts intéressées à examiner le rapport et ses recommandations, à s’engager à agir fermement dans la lutte contre les effets du changement climatique.

« Dans la plupart des districts, les actions visant à réduire la vulnérabilité devraient être axées sur le renforcement de la capacité d’adaptation. Le rapport guide la conception de projets pouvant aider les districts à s’adapter au changement climatique », a-t-il noté ajoutant en passant que le Rwanda manifeste une grande volonté politique de lutte contre les changements climatiques, un programme qui absorbe 1% du PIB .


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité