Urgent

Réformes à Kigali : les Experts appellent à la prudence alors que les Députés examinent le projet de loi

Redigé par IGIHE
Le 24 mai 2019 à 12:24

Ce Mardi 21 mai 2019, la Commission des Affaires politiques et de l’égalité des sexes du Parlement a commencé à analyser la proposition de l’Administration Locale de supprimer la personnalité juridique des trois Districts de la Ville de Kigali. Elle a pour cela convoqué le Ministre de la Bonne Gouvernance pour donner d’amples explications.

Le Ministre de l’Administration Locale, Anastase Shyaka, a déclaré que cette initiative vise à éliminer les difficultés liées au fait que la Mairie et les trois Districts de Gasabo, Kicukiro et Nyarugenge disposent chacun d’un Conseil de direction indépendant qui décide de ce qui doit être fait.

Il a dit que le projet de loi « permettra de réaliser une planification efficace et une utilisation rationnelle des ressources pour le dévéloppement de la Ville », essayant de convaincre les Députés d’ approuver le projet de loi.

“Les autorités doivent veiller à ce que les réformes proposées dans l’administration des trois Districts urbains de la Ville de Kigali ne perturbent pas la prestation des services gouvernementaux essentiels”, ont averti les Experts.

Papias Dedeki Kazawadi, Président de l’Institution of Engineers Rwanda (IER), une association professionnelle d’ingénieurs, a reconnu que les dispositions actuelles conduisent à un gaspillage de ressources et à un faible flux d’informations.
« Il y a actuellement double emploi et une concurrence inutiles entre les Districts qui composent la Ville de Kigali », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que parfois les employés de la Ville de Kigali et de ses Districts occupent les mêmes postes et responsabilités.
En vertu du projet de loi sur la gouvernance de la Ville de Kigali, certains membres du Conseil seront élus et d’autres nommés par le Président de la République.

"Le dévéloppement urbain nécessite des compétences différentes et je pense qu’il est bon que des personnes qualifiées soient nommées au Conseil d’Administration de la Ville", a-t-il déclaré.

L’un des principaux objectifs du projet de loi est d’attribuer à la Ville de Kigali la responsabilité de dévélopper et de surveiller les infrastructures
et l’urbanisation, et les Districts qui constituent la Ville la responsabilité de prester des services de dévéloppement socio-économique.

Le projet de loi propose que toutes les décisions majeures concernant le dévéloppement de la Ville de Kigali soient prises au niveau du Conseil de Kigali, et non par les entités qui remplaceront les Districts actuels.

Il propose de supprimer le poste de Maire au niveau du District, les Conseils de District ainsi que le Comité Exécutif du District.
La structure proposée pour remplacer l’actuelle structure de direction de District comprendra un organe exécutif composé d’un Administrateur en chef et d’un Administrateur en chef adjoint, tous deux nommés par le Chef de l’État pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. Ceux-ci seront sous la supervision du Maire de la Ville.

Il est également proposé dans le projet de loi que l’Administrateur de chacun des Districts urbains relevant du nouveau dispositif soit assisté d’un Comité de sécurité, tandis qu’une division des services généraux se concentrera sur la prestation de services aux citoyens.

Cependant, alors que Peter Bazimya, Président par intérim de l’Institution de planification urbaine du Rwanda, estime que la réforme proposée n’est pas une mauvaise idée, il trouve qu’une mise en œuvre nécessitera un suivi étroit pour que la prestation des services ne soit pas affectée.

De même, Jean de la Croix Nkurayija, Professeur d’Economie politique et de perspectives de dévéloppement à l’Université du Rwanda, a
déclaré hier au New Times que la principale préoccupation devrait être la qualité des services prestés et se demande si les réformes ne finiraient pas par aggraver la situation.

Pour relever ce défi potentiel, a-t-il déclaré, il est nécessaire de maintenir autant d’emplois que possible au niveau des Districts afin de continuer à améliorer la prestation de services.

"Tout recommencer à zéro pourrait entraîner ce que nous appelons un retard dans l’économie du dévéloppement", a-t-il averti.

Josephine Malonza, Chargée de Cours à l’Ecole d’Architecture de l’Université du Rwanda, fait partie de ceux qui soutiennent fermement les réformes proposées. Elle est d’avis que les changements aideront la Ville de Kigali à véritablement se sentir comme une Capitale.
"Kigali a besoin de se sentir comme une seule et même Ville. C’est la seule Capitale de la région qui compte autant de Maires", a-t-elle fait observer, mercredi 22 mai 2019.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité