Urgent

Quatorze civils tués par les assaillants enterrés dans une grande tristesse

Redigé par IGIHE
Le 7 octobre 2019 à 08:50

Ce dimanche, 6 octobre 2019 à Kinigi du District de Musanze (Nord), il est procédé aux cérémonies de funérailles de 14 civils tués par les assaillants venus de l’autre côté des Virunga en RDC vendredi dernier, 4 octobre.

Des témoins de ces massacres ont pris la parole pour décrire comment ces assaillants se sont introduits dans leur cité.

Isaac Niyonshuti situe cette irruption dans la soirée de ce vendredi entre 20h30 et 21heures.
"Ils visaient les rares boutiques alimentaires encores ouvertes. Ils portaient des uniformes militaires. Ils nous ont ordonné de nous asseoir par terre avant de piller systèmatiquement nos boutiques. Ils ont emporté des biscuits, du pain, des vestons...Puis, ils ont commencé à frapper mes gens avec le dos d’une petite houe usagée", a raconté au public les malheurs qu’il a vus disant avoir été sauvé grâce à son téléphone qui a sonné au moment où ils commençaient à frapper ses clients car ils ont momentanément abandonné cette activité pour se ruer sur le boutiquier et exiger de lui qu’il leur donne d’autres smart phones en sa possession.
Il raconte comment il a créé la surprise en poussant son tortionnaire occupé à manipuler le smart phone et à sortir en courant. Deux femmes qui étaient dans la boutique ont aussi fait de même.

Au retour, il a trouvé des morts dans sa boutique et quelques rares blessés qui ont vite été dépêchés à l’hôpital pour des soins d’urgence.
Verdiane Munganyinka raconte comment un autre groupe est venu et a cambriolé avec effraction la boutique d’à côté qui était fermée.

"lls ont pris des limonades, des paquets de beignets, des bombons... Ils ont commencé à se les partager brutalement. Ils ont aussi exigé que nous leur donnions nos portables", a dit Verdiane disant que ce groupe a commencé à brutaliser son mari et ses enfants qui étaient là avec des coups de poings, des coups de houes. Elle a pu fuir et au retour le lendemain matin, elle a trouvé son mari inerte sur le seuil de la maison.
Elle a ajouté que dans sa fuite, elle a vu d’autres groupes qui tentaient de tuer des femmes avec des laves volcaniques.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité