Urgent

Presque deux milliers de combattants rwandais du CNRD arrêtés dans l’Est de la RDC, 291 rapatriés volontairement

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 17 décembre 2019 à 01:10

Il y a peu, l’Armée congolaise a entrepris l’opération Sokola 2 avec objectif de ratisser l’Est de la RDC et l’épurer de toutes les forces négatives armées y opérant. Sur les 1951 combattants CNRD/Conseil National pour le Renouveau et la Démocratie capturés par l’armée congolaise, 291 ont montré leur souhait de rentrer dans leur pays.

Il est rapporté que l’exercice de transfèrement de ces 291 combattants a eu lieu sur le pont Rusizi II séparant la Ville de Bukavu en Province congolaise du Sud Kivu de Kamembe, chef lieu de District Rusizi en Province de l’Est du Rwanda. L’exercice s’est déroulé sans grande cérémonie.

Le groupe armé Conseil National pour le Renouveau et la Démocratie (CNRD) est une dissidence des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Onze enfants étaient avec eux.

La cérémonie de transfèrement de ces rebelles capturés s’est déroulée au poste frontalier de Ruzizi 1 à Bukavu (Sud-Kivu, est de la RDC) en présence de deux généraux des armées congolaise et rwandaise.

"Ces rebelles ont été capturés par l’armée congolaise lors d’opérations lancées contre leurs fiefs depuis le 26 novembre dans les hauts plateaux de Kalehe", dans le Sud-Kivu, a indiqué le major Louis-Claude Tshimwang, l’un des porte-parole de l’armée congolaise dans la région.

"D’autres dépendants qui sont restés dans le camp militaire congolais de Nyamunyunyi ont été mis à la disposition du gouvernement provincial" du Sud-Kivu en vue "d’une bonne prise en charge et des préparatifs de leur rapatriement".

Le 8 décembre, l’armée congolaise avait fait état de la reddition de 1.200 rebelles hutus rwandais du CNRD dans la province du Sud-Kivu.

"A ceux qui hésitent encore à déposer les armes ou à rentrer au Rwanda, je les invite à ne pas avoir peur mais d’arrêter les hostilités et regagner la vie civile," a dit le général-major Alex Kagame, commandant de la 3e division de l’armée rwandaise pour la région Ouest, qui recevait les rebelles défaits.

Il s’est réjoui, indiquant que "les relations entre l’armée rwandaise et l’armée congolaise sont au beau fixe".

Des bus apprêtés pour transporter ces anciens combattants vers le camps de transit de Mutobo au Nord du pays

Des analystes militaires de la région saluent cette disposition des nouvelles autorités congolaises qui entendent refaire de l’Est de la RDC un grenier du pays et un pôle de développement sans précédent.

"N’en déplaise aux pauvres politiciens qui pensent que l’armée rwandaise opère main dans la main avec la Congolaise, mais tout porte à croire que ce geste congolais est porteur de gros espoirs d’une possible coopération économique rwando congolais pour ce qui est de ce bassin gazier du Lac Kivu, des opportunités pétrolifères et autres gros chantiers qui peuvent surgir dans cette partie de l’Afrique Centrale", a commenté un analyste économiste appréciant comment les nouvelles autorités congolaises surmontent les pièges leur tendus par des adversaires coriaces qui ne veulent pas entendre qu’on pose des stratégies sérieuses pour une paix durable dans la région.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité