Urgent

Phobie du CMI sur l’espionnage par le Rwanda : Col Muwongi des UPDF arrêté

Redigé par IGIHE
Le 29 mai 2019 à 12:20

Kampala/Uganda : Ce 28 Mai 2019 dans la soirée, la direction de la CMI (Service de Renseignement Militaire Ugandais) de l’UPDF/Armée Gouvernementale Ugandaise, annonce l’arrestation de son colonel Paul Muwongi survenue mercredi de la semaine écoulée sous motif d’espionnage au profit du Rwanda.

Jusqu’au moment de son arrestation, le colonel Muwonge était directeur des services de renseignement des forces terrestres de l’UPDF, ce qui le plaçait dans une position critique pour recevoir et synthétiser des informations classifiées partagées par les cinq divisions d’infanterie de l’armée afin de faciliter la prise de décisions dans les plus hautes sphères de l’armée.

Le quotidien ugandais Daily Monitor qui publie la nouvelle rapporte que le Colonel en question, quoique arrêté, " reste innocent jusqu’à ce qu’il soit inculpé et condamné". Ce qui est normal à part que l’on connaît le modus opérandi de nos armées africaines qui, face à une accusation de cette envergure, des tortures insupportables sont infligées au malheureux candidat à qui elles tirent les vers du nez et est obligé de dire des histoires farfelues pour échapper à la douleur.

Il est rapporté que le Colonel Muwongi coordonnait les renseignements et opérations militaires des forces terrestres commandées par le général Peter Elwelu comprenant également la division d’artillerie de l’UPDF, la brigade blindée et l’infanterie motorisée.

Après plus de mille Rwandais arrêtés de façon non procédurière, séquestrés dans des lieux de détention inconnus et sauvagement torturés, les services de renseignement ugandais sont atteint d’une phobie d’espionnage. Voient-ils des suspects partout même dans leurs propres rangs ?

Des sources de sécurité ont déclaré au Daily Monitor la nuit dernière qu’après son arrestation le 22 mai, le colonel Muwonge a été conduit à la prison militaire de haute sécurité Makindye, à Kampala.

Le Col David Gonyi a été rapidement nommé pour le remplacer afin d’éviter tout vide dans le poste hautement sensible.

Depuis lors, il n’est pas sûr que l’inculpé a eu droit à son avocat ou aux visites familiales. Les médias ugandais ne savent plus rien de sa situation, s’il a été interrogé ou libéré. Toujours est-il qu’il est rapporté qu’un certain malaise commence à attaquer des membres de l’UPDF qui ne comprennent pas pourquoi le vieux guerilleros Joël Museveni s’en prend à son ancien camarade Paul Kagame.

Les Ugandais ne comprennent pas pourquoi une telle détérioration des relations entre voisins qui, dans les années 1994-5, étaient pris pour des modèles et espoirs d’une Afrique qui allait se libérer des pratiques de mauvaise gouvernance.

Il se fait que certains hauts officiers de l’UPDF sont le fils du père Museveni, le Gén. Muhoozi, s’est désolidarisé de la haine que le père vouait à son neveu Kagame du Rwanda au point de décider et d’ordonner son limogeage à plusieurs reprises dans les années où il était encore Vice président et Ministre de la Défense du Rwanda de 1994 à 2000 par le biais de celui qui, alors était son Chef d’Etat Major, le général dissident Kayumba Nyamwasa qui a toutes les entrées au State House de Nakasero (Palais présidentiel ugandais).

Le même journal The Monitor rapporte que beaucoup d’informations contradictoires sont diffusées sur l’endroit où il était lors de son arrestation ou concernant l’infraction qu’il aurait commises.

"Une source gouvernementale importante a déclaré qu’il était toujours incarcéré. Un autre responsable de la sécurité a nié que cet officier supérieur était toujours en garde à vue avant d’avouer qu’il fait objet d’une enquête sur ’espionnage pour le compte d’un pays voisin’".

Le Général de Brigade Richard Karemire, porte-parole de l’UPDF, est bref et avare de mots. Il a déclaré hier au Daily Monitor que « Muwonge n’est pas en prison. Il est toutefois vrai qu’il fait actuellement l’objet d’une enquête pour conduite préjudiciable au bon ordre et à la discipline des UPDF. "


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité