Urgent

Ouganda : les camps de réfugiés en pénurie d’eau potable

Redigé par Bérénice
Le 20 février 2019 à 12:56

La sécheresse faisant des ravages dans la région, les camps des réfugiés situés dans le nord-ouest de l’Ouganda ont du mal à avoir accès à une eau potable.

M. Isaac Ayume, un responsable de l’aide sociale aux réfugiés dans la zone de Ofua Six à Imvepi, dans le district d’Arua, a déclaré que la situation était périlleuse et nécessite une attention immédiate.

« Les femmes et les enfants sont obligés de faire la queue pendant de nombreuses heures avant d’avoir accès à l’eau. En conséquences de nombreux écoliers ratent les cours », a expliqué Mr. Isaac.

Mary Candiru, 62 ans, une grand-mère de six enfants, a déclaré que c’était un fardeau énorme pour elle.

« Je suis obligée de me réveiller très tôt avec mes petits-enfants pour aller chercher de l’eau à environ deux kilomètres avant que les enfants aillent à l’école », a confié Candiru.

Dans le camp de réfugiés Bidibidi dans le district de Yumbe, la situation n’y est pas différente.

Dans le camp de Palorinya, dans le district de Moyo, des habitants ont pris les armes contre les responsables de la Croix-Rouge ougandaise qui auraient démantelé une station de traitement de l’eau après la fin de leur contrat.

M. Hassan Kaps Fungaroo, membre du Parlement du comté d’Obongi, a qualifié la décision de la Croix-Rouge de démanteler le point de traitement d’eau « de regrettable et de mauvaise foi »
Les responsables de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, du HCR et de la Croix-Rouge ougandaise n’ont pas encore révélé comment ils vont gérer la crise de l’eau dans les camps de réinstallation.

L’Ouganda accueille environ 1,4 millions de réfugiés, dont plus d’un million du Sud-Soudan. D’autres viennent du Burundi voisin et de la République démocratique du Congo (RDC).


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité