Urgent

Nyungwe : les rumeurs concernant les attaques démystifiées

Redigé par Igihe
Le 25 mars 2019 à 04:09

Ceux qui disent que le Parc national de Nyungwe n’est pas sécurisé aujourd’hui se basent sur des attaques menées dans les zones entourant la forêt depuis juillet dernier, les assaillants ayant été vite neutralisés par l’armée rwandaise.

En juillet dernier, des assaillants ont attaqué le secteur de Nyabimata du district de Nyaruguru, pillé les biens de la population, mais ils ont été repoussés par les forces de défense rwandaises (RDF).

En décembre, l’année dernière encore, d’autres assaillants ont tué deux personnes et en ont blessé huit autres dans le secteur Kitabi du district de Nyamagabe, après avoir incendié une voiture de tourisme. Les RDF ont confirmé par la suite avoir tué trois de ces hommes armés responsables de l’attaque après que d’autres se sont enfuis au Burundi voisin.

Le 18 mars de cette année, d’autres hommes armés ont tué une personne dans le secteur de Karambi, district de Nyamasheke, cependant l’intervention de RDF a mis fin à l’attaque.

Les visiteurs saluent la sécurité à Nyungwe

Ce Samedi 24 mars à 3 h 30, une équipe de reporters-journalistes d’IGIHE arrive au One & Only Nyungwe House Hotel, un pavillon écologique cinq étoiles situé dans le secteur Bushekeri du district de Nyamasheke, à trois minutes de route dans la forêt Nyungwe.

Certains visiteurs qui avaient passé la nuit précédente à l’hôtel étaient déjà réveillés prêts à partir explorer la beauté du parc Nyungwe.

Victor Dizon, un touriste originaire des Philippines et son épouse, étaient rentrés à l’hôtel depuis le parc où ils avaient aimé regarder les primates des espèces de colobus.

Dizon a déclaré à IGIHE que son séjour au Rwanda n’était pas long, mais qu’il avait trouvé le pays plus sécurisé que tous les 15 autres pays d’Afrique qu’il avait visités.

« Tout ce que je peux dire, c’est que le Rwanda est le pays le plus sécurisé de tous les pays africains où je suis allé. Quand nous étions à Kigali, nous laissions nos sacs dans les voitures, après avoir bien sûr fermé les portes. Mais vous ne pouvez pas le faire en Afrique du Sud ou au Kenya. Votre gouvernement (du Rwanda) a fait un très bon travail pour sécuriser le pays », a déclaré Dizon.

Dizon a souligné qu’il avait rencontré des agents de sécurité qui, au lieu de l’inquiéter, l’assuraient de sa sécurité à l’intérieur du parc.

« Nous avons visité différentes parties du parc. Je sais que nous sommes près de la frontière avec le Burundi. J’ai vu des soldats ici qui ne m’ont pas fait peur mais m’ont assuré que je suis en sécurité », a-t-il ajouté.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité