Urgent

Nyamagabe : Treize condamnés pour crimes de génocide adressent par lettres des excuses à leurs victimes

Redigé par IGIHE
Le 23 octobre 2019 à 10:02

Treize condamnés pour crimes de génocide, locataires de la Prison de Nyamagabe, ont fait des aveux de culpabilité et présenté leurs excuses par lettres aux familles des victimes. En retour, les familles des victimes ont rendu visite à ces derniers pour leur signifier que leurs excuses ont été acceptées.

sont tous, ces criminels, originaires du district Nyaruguru en Province du Sud. Ils disentqu’au départ, ils ont plaidé non coupables devant les juridictions Gacaca. Mais, ont-ils dit, à force de participer à plusieurs séances de sensibilisation à des excuses sincères à présenter aux familles des victimes, ils ont reconnu leurs crimes et ont écrit des lettres d’excuses aux familles de leurs victimes.

Nyirampfakaramye Theresia est l’une de ces derniers. Elle dit avoir fait un examen de conscience et réfléchi sur le fait qu’elle et ses co auteurs ont jeté un enfant tutsi dans la rivière.

"J’ai réalisé le degré de ma criminalité et j’ai écrit à la famille de la victime leur implorant de me pardonner. Les voilà qui sont venus ici oû je suis détenue pour me dire qu’ils me pardonnent", a-t-elle confié au journal Umuseke.rw.

Les familles des victimes apprécient ce geste profond et traouvent qu’il va sérieusement redynamiser la culture de l’unité et de la réconciliation. C’est aussi le cas de Xavier Karekezi qui, rescapé de ce génocide des Tutsi de 1994, est venu dans cette prison de Nyamagabe rendre visite aux criminels qui ont tué les siens et qui lui avaient écrit lui demandant de se surpasser et d’essayer de les pardonner.

Ce nouveau mouvement est pris avec tout son sérieux par la Commission Nationale de l’Unité et Réconciliation qui trouve que ses programmes de sensibilisation au pardon dans la société et dans les prison est entrain de montrer ses fruits. Mais c’est aussi toute la société rwandaise qui retrouve le revivre ensemble avec toutes ces charges en moins de milliards de francs du budget national qui pourraient être affectés aux travaux de développement.

La prison de Nyamagabe compte 1297 locataires. Les femmes y sont majoritaires:957.

Le Maire Habitegeko harangue les prisonniers sur les bienfaits de demande de pardon

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité