Urgent

Nyamagabe : maladies de malproprete, pauvrete alarmante... chiffres accablants, ou etes vous dirigeants ?

Redigé par IGIHE
Le 12 septembre 2019 à 01:40

Le District de Nyamagabe a la lisiere du Parc de la Nyungwe au Sud du pays affiche des statistiques qui interpellent les dirigeants. Ils doivent mesurer les dangers du non encadrement des habitants ayant des mentalites et habitudes quotidiennes denotant une paresse et des soins corporels en manque. 423 habitants recenses ont des tiques dans les ongles de leurs pieds. 2302 familles sans abris, 22000 habitations sans toilettes décentes.

Ce dimanche 8 septembre 2019 le Ministre de l’Administration Locale, Prof. Shyaka Anastase, descend au chef-lieu de ce district Nyamagabe pour rencontrer tous les chefs de villages, dirigeants de cellules, de secteurs et autres hautes personnalites de district. Des leaders d’opinion locaux etaient egalement de la rencontre.

Tous interpelles par le ministre qui demande ce qu’ils ont fait tout ce temps-la. "Pas d’encadrement !!!", a-t-il questionne avec depit.

L’honneur echoit au Maire Bonaventure Uwamahoro de derouler des statistiques macabres : 74,5% souffrant des tiques dans leurs ongles sont poussés par une mauvaise mentalité de paresse pour hygiene corporelle, que les autres sont frappes de troubles mentaux les rendant irresponsables de leur toilette corporelle.

Plus loin, son discours montre qu’au dela de ces mauvaises habitudes de manque d’hygiene, c’est la pauvrete structurelle qui montre des indices plus acccablants : 2843 d’abandons scolaires, 737 enfants malnutris, 3056 menages sans toilettes, 22532 familles aux toilettes non décentes, 2302 sans logements, 2637 aux logements indecents avec paillasse pour toiture, 6739 qui dorment avec leur bétail.

Que faites-vous les dirigeants ? Qui dirigez-vous ?
Mais le district est pauvre Monsieur le Ministre, semble dire le Maire qui affiche que seuls 69.4% de la population sont capables de se payer la couverture d’assurance maladie pour l’annee budgetaire 2019-2020.
Le Maire du District n’a pas caché son inquiétude dû au fait que ces chiffres prouvent que les problèmes augmentent au lieu de diminuer, comparativement à ceux d’il y a six mois.

Ce à quoi le Ministre Shyaka a réagi, désapprouvant fort les autorités de base, en particulier celles des Secteurs et des Cellules qui s’approchent guère de leurs habitants, tout en avertissant que désormais elles devront en répondre.

“L’Exécutif du District doit commencer à demander des comptes aux Secteurs et aux Cellules. De tels problèmes peuvent être résolus grâce à une bonne collaboration avec la population. Les Directeurs des écoles qui ne font pas le suivi de leurs élèves doivent également en répondre”, a dit le Ministre comme s’il voulait dire que toute assistance gouvernementale doit etre etre receptionnee par un comite de dirigeants qui auront use de leur pedagogie pour un nouveau mode de vie et de conception de l’univers par les habitants du district..

“Les autorités des Secteurs et des Cellules qui ne se sentent pas capables de marcher au rythme du pays, qui ne peuvent donner aucune productivité, dovent avoir tout au moins le courage de démissionner”, a-t-il lance contenant difficilement sa colere face a ces statistiques moins edifiantes.

Le Gouverneur de la Province du Sud, CG Emmanuel Gasana, qui depuis un certain temps a transféré son bureau de Nyanza à Nyamagabe pour mieux s’atteler aux problèmes de ce dernier District, a promis et proposé un calendrier. Selon lui, la population sera assurée à la Mutuelle à 100% avec le mois d’octobre, le problème des toilettes résolu avec le mois de novembre, celui des logements avec le mois de décembre.

Le Président de la République, Paul Kagame, avait été fort attristé, lors de sa derniere visite du District Nyamagabe en apprenant qu’un habitant sur 4 souffre d’une pauvreté proche de l’indigence.

Les promesses du Gouverneur sont-elles vraiment réalistes ? Se peut-il que dans ce laps de temps qu’il s’est fixé tous ces problèmes soient résolus ? Il doit disposer d’une baguette magique, attendons voir et laissons le temps au temps.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité