Urgent

Nyabihu : Un Prêtre accusé d’usage de faux dans l’extraction et le commerce de sable.

Redigé par IGIHE
Le 31 mai 2019 à 10:19

Certains des extracteurs de sable dans la rivière Giciye séparant les Secteurs Rugera et Shyira du District de Nyabihu, accusent le Curé de la Paroisse de Nyakinama, l’Abbé Iyamuremye Sebatera Dominique, d’user de fausses autorisations dans l’extraction et le commerce du sable, ce que dément le Prélat.

Ceux qui travaillent dans cette carrière ont dit à UMUSEKE que ce Prêtre avait eu une autorisation lui permettant seulement l’extraction du sable pour la construction des Ecoles du Diocèse de Ruhengeri, mais qu’il en a usé pour ses intérêts personnels.
Il est également accusé, non seulement d’usage de faux papiers, mais aussi de dépasser les bornes et d’envahir leurs zones d’extraction, en plus de polluer l’eau de la rivière sous prétexte qu’elle passe dans la parcelle de la Paroisse.

“Nous n’avions jamais vu auparavant aucun Prêtre engagé dans le commerce du sable. Abbé Iyamuremye est le premier à le faire et, s’il dispose de deux autorisations, c’est grâce à ses amis techniciens, agents du desk carrière du District Nyabihu”, a déclaré un habitant qui a requis l’anonymat.

L’Abbé Iyamuremye reconnaît qu’il extrait le sable et en fait le commerce, et qu’il le fait au nom de la Compagnie “Carriere des Sables Nyakinama Ltd”, avec l’autorisation de ses Supérieurs.
“J’ignore d’où ils tirent ce qu’ils disent, mais la Compagnie que je représente est reconnue légalement et est autorisée à faire le commerce”, a-t-il dit.

Le fait est aussi confirmé par la Maire du District, Mukandayisenga Antoinette. “Nous nous sommes basés sur leurs papiers de demande et nous avons constaté que cet Abbé était autorisé à exercer le commerce”, a-t-elle déclaré.

Lors d’un entretien que l’Abbé Iyamuremye et les Autorités du District avaient accordé à UMUSEKE, ils avaient promis de montrer à la presse, dans le cadre de démentir les dires des habitants, les papiers d’autorisation requis, mais ils y ont finalement renoncé.

Les mêmes habitants font observer qu’en plus de la non authenticité des papiers de l’Abbé, le Registre de commerce n’inclut pas le commerce de sable. “Et quand bien même il en serait en possession, il devrait extraire le sable en conformité avec la reglémentation, sans s’appuyer sur le soutien de ses amis techniciens du District”, observent amèrement les habitants.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité