Urgent

Nouvelle loi visant à réduire le coût des médicaments.

Redigé par igihe
Le 30 avril 2019 à 12:47

La Chambre basse du Parlement a approuvé, lundi 29 avril 2019, le nouveau projet de loi régissant le Centre Biomédical pour le Rwanda, qui vise à donner une autonomie à la Division des achats et de la production des médicaments.

Selon le Ministère de la Santé, cette mesure éliminera les retards dans la livraison des médicaments aux Hôpitaux et aux Centres de santé, garantira un approvisionnement régulier et réduira le coût des médicaments.

"Plus important encore, la nouvelle loi donnera à tous les Rwandais l’assurance qu’il n’y aura plus de ruptures de stock", a déclaré Patrick Ndimubanzi, Ministre d’Etat chargé de la Santé publique et des Soins de santé primaires, ajoutant que le projet de loi couvrirait la longue période qu’il fallait pour importer des médicaments.

Dans le cadre de cette nouvelle entente, la Division des achats et de la production de produits médicaux sera gérée en tant qu’entité privée, ce qui garantira son independance dans le processus d’achat.

Cependant, Ndimubanzi a également déclaré que, bien qu’étant une organisation privée, cet organisme appartient à 100% au Gouvernement rwandais.
Des responsables du Rwanda Biomedical Center, RBC, ont déclaré que l’indépendance de la Division des achats et de la production de produits médicaux améliorerait ses systèmes de comptabilité.

L’Hon. Ignatienne Nyirarukundo a soutenu le projet de loi, affirmant qu’une coordination étroite des services entre l’organisme indépendant récemment approuvé et le Centre Biomédical du Rwanda était nécessaire.

« Ceux qui ne souhaitent pas travailler avec une entreprise privée devraient disposer d’un mécanisme leur permettant d’occuper différents postes par l’intermédiaire du Ministère du Travail », selon l’Hon. Christine Muhongayire.
Le Centre Biomédical du Rwanda doit 4,8 milliards frw à la Division des achats et de la production de produits médicaux pour les taxes impayées au titre des médicaments fournis.

Selon l’Hon. Muhongayire, en vertu des modifications apportées au projet de loi, RBC supervisera la mise en œuvre des politiques relatives à la santé pour le compte du Ministère, en plus de l’achat de médicaments.

Source : New Times


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité