00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Née sans vagin, elle tombe enceinte après une fellation

Redigé par Gentside
Le 5 janvier 2014 à 11:05

Un cas clinique datant de 1988 rapporte l’accouchement d’une jeune fille née sans vagin. Selon la revue Sciences et Avenir, cette dernière serait tombée enceinte suite à un rapport buccal.
Une jeune femme sans vagin qui tombe enceinte après un rapport buccal ? L’histoire a tout du miracle de la nativité mais repose pourtant sur des explications scientifiques, ainsi que sur un sacré concours de circonstances.
Absence de vagin
C’est au Lesotho, en Afrique, que cet incroyable récit débute. En 1988, (...)

Un cas clinique datant de 1988 rapporte l’accouchement d’une jeune fille née sans vagin. Selon la revue Sciences et Avenir, cette dernière serait tombée enceinte suite à un rapport buccal.

Une jeune femme sans vagin qui tombe enceinte après un rapport buccal ? L’histoire a tout du miracle de la nativité mais repose pourtant sur des explications scientifiques, ainsi que sur un sacré concours de circonstances.

Absence de vagin

C’est au Lesotho, en Afrique, que cet incroyable récit débute. En 1988, une jeune fille de 15 ans, Mary, est admise à l’hôpital pour blessures au ventre à l’arme blanche, suite à une rixe entre son nouvel ami et son ancien petit copain. Son estomac est perforé et les médecins procèdent alors à un lavage au sérum physiologique avant de fermer l’abdomen.

La patiente se rétablit rapidement et quitte l’hôpital au bout de 10 jours. Mais 9 mois plus tard, elle y est de nouveau admise, cette fois-ci pour des douleurs abdominales intermittentes. Après une batterie d’examens, le diagnostic est sans appel : Mary est enceinte.

Une nouvelle qui laisse sans voix les médecins eux-mêmes, puisqu’ils se sont rendu compte durant les tests que la jeune femme présente une "aplasie vaginale distale", c’est à dire une absence quasi-totale de vagin suite à une malformation de l’organe génital, qui ne s’est pas entièrement développé.

Enceinte suite à un rapport buccal Mary accouche donc par césarienne d’un petit garçon de 2,8 kg. Mais les médecins sont perplexes et cherchent à tout prix une explication à cette grossesse miracle. C’est en interrogeant la jeune fille que le chirurgien en charge de l’accouchement en apprend alors un peu plus sur les circonstances de sa première hospitalisation.

À l’époque, la bagarre qui lui avait valu des trous à l’estomac s’était en réalité déclenchée alors que son ex l’avait surprise en train de pratiquer une fellation à son nouveau petit-ami.

Le sperme contenu dans l’estomac aurait alors voyagé par l’intermédiaire des plaies et aurait atteint l’un des deux ovaires. Les spermatozoïdes, ne pouvant survivre dans un environnement à faible pH, auraient été épargnés suite au lavage de l’estomac de la jeune fille, qui ne contenait ainsi pas de pH acide.

Ce récit étonnant avait été relaté pour la première fois dans le British Journal of Obstetrics and Gynaecology mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’on retrouve la trace de cet incroyable "miracle scientifique".


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité