Urgent

Musanze : Les habitants se lamentent des bergers des militaires.

Redigé par IGIHE
Le 7 janvier 2019 à 03:54

Certains des habitants de la Cellule Cyabagarura dans le Secteur Musanze relevant du District Musanze ont déclaré au journal Umuseke qu’ils en ont assez de la provocation faite par les bergers des militaires.

Ces bergers déracinent les plantes et font paître le bétail des militaires dans les champs des habitants. Ils le feraient exprès, sous prétexte de garder les vaches des hauts militaires. Au moindre reproche d’un quelconque agriculteur, les bergers réagissent par coups et blessures, et conduisent le betail dans les champs de ce dernier. Comme si cela ne suffisait pas, certains de ces bergers en sont arrivés à creuser et entrer par effraction dans les maisons des habitants pour motif de vol.

“Ce qui est plus triste encore c’est que les autorités de base font semblant de n’avoir rien vu ni entendu”, selon un habitant qui a requis l’anonymat,

"Il est regrettable que ces bergers ternissent l’image de l’Armée rwandaise, normalement réputée pour son respect et sa serviabilité pour les habitants”, a-t-il confié.

”Un certain Dimanche, tu reviens de la messe et tu trouves ta maison trouée. Tu cultives mais tu ne récoltes pas. Tu oses parler et on te dit que ce sont les vaches du Colonel. Serons-nous nourris par ses vaches ? Le gardien de vaches d’un militaire que j’ai pris moi-même en flagrant délit m’a frappé et blessé. Ceci ternit l’image de l’Armée rwandaise”, a-t-il fait observer.

“Le vol par creusement des maisons n’était pas usuel ici. Nous étions habitués aux voleurs locaux qui ne volent que des arbres. Ce sont ces bergers des militaires, originaires de Nyabihu et Ngororero, selon les informations de ces habitants, qui ont introduit ce genre de vol”, confie un autre habitant toujours sous couvert d’anonymat.
Ally Niyoyita, responsable de la Cellule Cyabagarura, reconnaît l’existence de ce problème qui ne date pas d’hier.

“Le problème a beaucoup duré et a pris une grande ampleur. Ces bergers ne respectent même pas les autoritês. L’habitant qui a fourni des informations sur tel berger est sanctionnê par des coups et blessures avec l’invasion du bétail dans les champs de l’informateur”, reconnaît-il.

Le Maire du District, Habyarimana Jean Damascène avoue être au courant du problème mais se refuse d’affirmer qu’il s’agit réellement des vaches des Hauts gradés militaires. Il a dit qu’ils allaient renforcer le service de la sécurité à travers les patrouilles nocturnes et que ceux qui seront attrapés diront qui sont leurs employeurs.

Les mêmes habitants voudraient que leur problème soit traité au niveau des autorités supérieures car les autorités de base ne semblent pas être à la hauteur. Ils voudraient également que soient conclus des accords entre eux et les propriétaires du bétail, accords dans lesquels il sera stipulé que l’agriculteur dont un champ sera ravagé et abîmé par les vaches d’un militaire sera dédommagé.
Mais parbleu ! Faudra-t-il, là aussi, encore attendre la visite du Président de la République pour résoudre le problème de ces citoyens ?

Avec Umuseke.rw


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité