Urgent

Musanze:26 officiers militaires africains acquièrent l’expertise de la mission de l’ONU

Redigé par Olivier Mukwaya
Le 16 novembre 2018 à 12:34

Un total de 26 officiers militaires africains a terminé à l’Académie militaire de Nyakinama/Musanze ce jeudi 15 novembre une formation de deux semaines sur l’ expertise militaire des Casques Bleus des Nations Unies en mission de rétablissement et maintien de la paix dans le monde et en Afrique en particulier.

De notre correspondant à Musanze Olivier Mukwaya

Les officiers sont originaires des Iles de Comores, Kenya, Rwanda, République fédérale de Somalie, Soudan du Sud et Ouganda, six États membres formant la EASF/ Force en attente d’Afrique orientale.

Selon des responsables, ces officiers formés serviront plus tard dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies et de l’Union africaine (UA) en tant qu’observateurs militaires, officiers de liaison et conseillers militaires.

Le directeur de l’académie, le Col Jill Rutaremara, a déclaré que le cours est important car il attire des participants qui effectuent un large éventail de tâches exceptionnelles au cours des opérations de maintien de la paix.

Il a cité les violations du cessez-le-feu, la négociation et la médiation avec les parties en conflits ; entre autres tâches difficiles qui ne devraient pas être accomplies par des personnes autres que le personnel militaire.

Rutaremara a assuré que les connaissances et les compétences acquises apar ces officiers leur permettront évidemment de s’acquitter de leurs tâches partout où ils
pourront être déployés en qualité d’observateurs militaires, officiers de liaison militaires ou conseillers militaires.

Les participants ont également été formés de manière pratique sur la façon de faire face aux calamités auxquelles le personnel militaire est confronté de manière exceptionnelle sur des terrains de maintien de la paix.

« En particulier, l’exercice pratique que vous avez mené a démontré que vous pouvez configurer efficacement le siège de l’équipe. Lisez et utilisez des cartes, menez différents types de patrouilles, attendez et réagissez aux actions des parties belligérantes comme les embuscades, les enlèvements et les points de contrôle illégaux », a déclaré le colonel Rutaremara aux stagiaires.

Rutaremara a exhorté les officiers formés à « prendre au sérieux les cours d’expertise militaire de l’ONU en mission sur terrain » en mettant à profit les avantages qu’ils ont acquis pour les rendre fiers de leurs pays lorsqu’ils seront envoyés à des opérations de maintien de la paix.

Le lieutenant-colonel Mango John Baraza des Forces de défense du peuple ougandais (UPDF), s’exprimant au nom des participants à la formation, a déclaré qu’il était prêt à répondre aux attentes des Nations Unies et de l’UA en matière d’opérations de maintien de la paix grâce aux connaissances acquises.

« Vous nous avez habilement doté de l’expertise nécessaire pour transformer les situations de conflit ainsi que le pouvoir d’observation, la négociation entre le stylo et le papier », a-t-il déclaré.

"Le monde est maintenant un village planétaire, les connaissances que nous avons acquises ici nous aideront beaucoup à mettre fin au carnage dans n’importe quelle partie du monde alors que nous cherchons à améliorer l’humanité pour le bien-être de la société humaine", a ajouté le lieutenant colonel Baraza.

Le major Raphael Rwakarengwa de la Force de défense Rwandaise a repris à son compte le point de vue de Baraza, soulignant qu’il utiliserait l’expertise acquise pour rendre l’Afrique plus sûre.

Le cours était organisé par l’Académie de la paix du Rwanda en partenariat avec l’EASF et la Coopération nordique pour la défense (NORDEFCO).


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité