Urgent

Muhanga : Le CEPAF vers la faillite

Redigé par IGIHE
Le 6 juin 2019 à 05:16

Le Centre d’Epanouissement et d’Autopromotion de la Femme, CEPAF, de Muhanga en Province du Sud, enregistrait il y a peu un resultat moyen 80 millions frw par an. Ces derniers temps, la mauvaise gestion aidant, ne realise même plus 4 millions de francs.

Les services que ce Centre prestait sont entre autres la location des chambres d’hotel, des salles de conférences et des mariages, et le matériel nécessaire pour des fêtes variées. Des informations recueillies par Umuseke, il ressort que les recettes du CEPAF ont continué à diminuer au fur et à mesure que les autorités du Centre se succedaient aux postes de gestion.

En plus du détournement ou conséquemment à lui, il ne reste plus que 4 personnes dont deux veilleurs de nuit parmi les 12 qui constituaient son personnel auparavant. Leur véhicule, non assuré, est abîmé et immobilise depuis 5 ans.

“Au moment de la passation de pouvoir, de la remise et reprise entre les nouvelles autorités et l’equipe sortante, c’est l’occasion de vider les comptes de l’Association”, a confié une des membres du CEPAF.
Les bâtiments sont dans un état piteux par manque d’entretien et les clients ne font plus appel à leurs services.

Kampororo Jeanne, élue dernièrement Coordinatrice du Forum National des Femmes dans la Province du Sud, a déclaré à Umuseke que le bâtiment du CEPAF va être restructuré parallèlement avec la réparation du véhicule, et promis que tout ce qui n’allait pas serait bientôt corrigé.

La Maire du District de Muhanga, Uwamariya Béatrice, affirme que le District n’a aucun pouvoir dans la gestion de ce Centre qui relève de la Province, ce qui contribue à la défaillance de ce dernier. D’aucuns estiment que le CEPAF, s’il était restructuré, pourrait faire des recettes égales à celles d’avant, sinon plus.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité