00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Mozambique : Baziga dénoue un complot de son assassinat

Redigé par IGIHE
Le 27 mars 2016 à 11:20

Louis Baziga est un Rwandais qui fait ses affaires à Maputo au Mozambique. Il y possède une alimentation et une pharmacie. Il faisait un bon bout de temps qu’il était porté disparu. Il refait surface ce 25 mars 16 et accuse ses compatriotes ethnocentristes hutus d’avoir payé les policiers mozambicains pour l’éliminer.
« Mes compatriotes ont conçu un complot contre moi. Un policier qui s’est confié à moi a dit que ce sont mes compatriotes qui l’ont payé pour qu’il m’élimine. Il m’a donné des faits (...)

Louis Baziga est un Rwandais qui fait ses affaires à Maputo au Mozambique. Il y possède une alimentation et une pharmacie. Il faisait un bon bout de temps qu’il était porté disparu. Il refait surface ce 25 mars 16 et accuse ses compatriotes ethnocentristes hutus d’avoir payé les policiers mozambicains pour l’éliminer.

« Mes compatriotes ont conçu un complot contre moi. Un policier qui s’est confié à moi a dit que ce sont mes compatriotes qui l’ont payé pour qu’il m’élimine. Il m’a donné des faits tangibles y compris un document sonore l’instruisant de le tuer. J’ai promis au policier et à son équipe de doubler la somme que ces commanditaires du crime avaient promis », confie Baziga qui est en même temps président de la diaspora rwandaise de Mozambique.

Un stratagème pour attraper les commanditaires du crime

Baziga a convaincu facilement les policiers chargés de le liquider de leur donner tout ce qu’il faut pour attraper les criminels.

« Je leur ai donné mon véhicule, mes téléphones et mes cartes de crédit pour leur témoigner que j’étais mort. Puis je me suis terré quelque part. J’ai même évité de communiquer avec ma propre famille durant 6 jours. Ce 25 mars, les dits policiers ont fait une heure et demie d’avion pour rencontrer et arrêter le principal commanditaire du crime », a confié Baziga disant que la Police continue son enquête pour arrêter d’autres complices résidant à Maputo.

Les informations en notre possession disent que le criminel en question est un pasteur d’église du nom de Tuganeyezu Diomède.

« Ce crime est triste du moment que les Rwandais résidant au Mozambique commençaient à afficher une unité. Ils font de bonnes affaires au Mozambique et vont investir au Rwanda. Mais il existe un petit groupe ethnocentriste virulent. Il se comporte en criminel contre les Rwandais qui sont soucieux de faire le voyage du Rwanda pour y investir », a dit Vincent Karega, l’ambassadeur du Rwanda en Afrique du Sud et au Mozambique.

Il est recensé 500 Rwandais résidant dans la seule ville de Maputo. Cette tentative du crime vient suivant celle réussie de 2012 où un certain Théogène Turatsinze qui a dirigé dans le temps la BRD (Banque Rwandaise de Développement) a été assassiné et le corps retrouvé dans une rivière longeant la ville.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité