Urgent

Mois de la Police à Burera (Nord du pays) : Rappelés à lutter pour les droits de l’enfants

Redigé par IGIHE
Le 23 juillet 2019 à 01:23

Chef-lieu de Burera en Province du Nord : La RNP/Police Nationale a convoqué une rencontre de parents et autres agents de différentes instances opérant dans le district. Le But était de rappeler à tout ce monde qu’il doit respecter les droits de l’enfant, que jamais, agents et menages du district ne doivent offrir un pénible travail rémunéré à des enfants mineurs.

La rencontre s’inscrivait dans le lancement ce 22 juillet 2019 des activités du ’Mois de la Police’ dans ce district du Nord du pays. Les débats se sont focalisés sur la lutte contre les violences sexuelles et sur la violation des droits de l’enfant.

Un débat nourri

"La première cause de violation des droits de l’enfant, ce sont les violences conjugales dans nos familles. C’est par là qu’il faut commencer pour éradiquer ces violations des droits de l’enfants", est ainsi intervenue, Mme Marguerite Mujawamariya, trouvant que dès que les violences conjugales sont combattues avec satisfaction, l’enfant grandira dans une famille tranquille et paisible.

Emélien Nduwimana, coordonnateur de l’ONG Hope&Homes intervenant dans la protection des droits de l’enfant a mis l’accent sur la consommation précoce de la drogue qui, dans le district Burera, attirent l’enfant mineur dans la recherche de l’argent contre de petites prestations dans les mines, la cueillette de feuilles de thé et autres emplois dégradants et contraires à ses droits.

"C’est bien nous qui devons le protéger. Mais nous devons diriger beaucoup d’attention et de sollicitude aux enfants handicapés. Ils sont les plus vulnérables", a-t-il dit.

"Les dirigeants ont la responsabilité de lutter contre ces violences conjugales sources de violations des droits de l’enfant", a dit ACP Teddy Ruyenzi qui était venue lancer ce "Mois de la Police" dans ce District Burera où on a recensé 400 familles accusant des violances conjugales et 1800 mineures ayant contracté des grossesses non désirées de 2016 à 2018.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité