Urgent

Ministres de l’Éducation et des Finances convoqués au Parlement à propos du programme d’alimentation scolaire.

Redigé par IGIHE
Le 6 avril 2019 à 12:08

La Chambre basse a décidé de convoquer les Ministres de l’Education et des Finances pour expliquer les problèmes identifiés dans l’utilisation de la subvention par tête et l’état de l’alimentation dans les écoles.

Plus précisément, les Législateurs ont voulu que les Ministres expliquent les retards dans les décaissements et l’utilisation abusive de la subvention par tête, ainsi que l’alimentation scolaire médiocre dans les écoles.

Les députés ont pris la résolution jeudi 4 avril 2019, lors d’une plénière au cours de laquelle ils avaient examiné un rapport du Comité parlementaire permanent du budget et du patrimoine national, qui avait soulevé ces questions.

Le Député Omar Munyaneza, Président du Comité, a déclaré que le Ministère devait beaucoup aux écoles publiques, à compter de l’exercice 2015-2016.
« La confirmation du nombre et de la liste des élèves prend un très long processus, ce qui retarde le versement de la subvention par tête et des frais d’alimentation scolaire.

De nombreuses écoles ne reçoivent pas de subvention par capitation pour le quatrième trimestre, ce qui provoque des conflits avec leurs fournisseurs », a-t-il expliqué.
Il a ajouté que, outre les retards, les frais de cantine scolaire ne sont pas suffisants.

"Cet argent est encore très isuffisant", a-t-il déclaré, ajoutant qu’il s’agissait de 56 Frw par jour et par élève, ce qui incite les écoles à demander aux parents de payer des frais supplémentaires, alors que ceux de la première catégorie d’”Ubudehe” n’en ont pas les moyens.

« De nombreuses écoles utilisent l’argent dont elles disposent et quand il est terminé, elles cessent de nourrir les élèves », a-t-il déclaré.
La Députée Christine Muhongayire a déclaré : "Convoquer deux Ministres sur les mêmes questions est un peu exagéré, je pense que nous pouvons discuter avec les organes concernés mais pas en session plénière."

En guise de réponse, la Députée Francesca Tengera, Vice-Présidente du Comité permanent, a déclaré avoir décidé de convoquer les deux Ministres en raison de la persistance des problèmes.
« Ces questions nous reviennent presque chaque année et ils répondent toujours de la même manière, promettant qu’ils vont se corriger et changer les choses, mais ils n’y font jamais rien », a-t-elle déclaré.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité