00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Ministres belges en visite au Rwanda au moment fort du désarmement forcé des Fdlr

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 7 janvier 2015 à 08:38

Les Ministres belges Didier Reynders (Affaires étrangères) et Alexandre de Croo (Coopération au Développement) sont en visite de travail au Rwanda avec un cours passage au Burundi depuis ce 5 Janvier 2014 pour un séjour de quelques quatre jours. Officiellement, ils sont venus discuter de l’état de la coopération entre la Belgique et le Rwanda.
“L’électrification du Rwanda est l’un des secteurs importants dans lequel nous focalisons la Coopération avec le Rwanda. Ceci est mon premier voyage que (...)

Les Ministres belges Didier Reynders (Affaires étrangères) et Alexandre de Croo (Coopération au Développement) sont en visite de travail au Rwanda avec un cours passage au Burundi depuis ce 5 Janvier 2014 pour un séjour de quelques quatre jours.
Officiellement, ils sont venus discuter de l’état de la coopération entre la Belgique et le Rwanda.

“L’électrification du Rwanda est l’un des secteurs importants dans lequel nous focalisons la Coopération avec le Rwanda. Ceci est mon premier voyage que j’effectue au Rwanda pour constater l’état de la coopération bilatérale entre les deux pays et comment ces relations peuvent continuer »,

a déclaré Alexandre de Croo alors qu’il visitait le Centre de Dispaching de l’Electricité de Gikondo ce mardi 6 janvier avant de prendre la route pour le Centre de Santé de Gakurazo dans le District de Bugesera.

Ici, il a constaté d’autres alternatives énergétiques utilisées (énergie solaire) par le pays pour parer à la carence de l’énergie hydroélectrique.

En effet, le Secrétaire Exécutif de REG (Rwanda Energy Group) anciennement Electrogaz puis EWSA, Jean Bosco Mugiraneza, ne tarit pas d’éloge de l’état de la coopération belgo rwandaise en matière d’énergie.

Il a apprécié le soutien financier consenti par la Belgique pour que REG puisse produire 155 Mw d’électricité et pour construire un réseau de distribution de cette énergie dans tout le pays.

« L’énergie est l’un des domaines d’intervention de la Belgique au Rwanda avec la construction des infrastructures de distribution du courant électrique dans les districts Nyaruguru et Kamonyi . La Belgique intervient également dans l’érection des barrages hydroélectriques dans les districts de Rutsiro et Rubavu », a déclaré Mugiraneza expliquant ainsi la visite de cet homme d’Etat belge qui serait venu pour explorer de nouvelles possibilités d’expansion de la coopération au développement avec le Rwanda qui poursuit son électrification rurale avec le taux actuel de 22%.

Son objectif pour 2018 ? Une production de 563 Mw et un raccordement de ménages rwandais à 70%. Un pari osé ?

De Croo pense du bien de l’état des progrès réalisés et insiste côté sécurité de la région

« Le Rwanda a fait des progrès incontestables dans le domaine du développement social. Tout va bien. Pour la stabilité, il faut attendre ce qui viendra de la rencontre au sommet des Chefs d’Etat de la région convoqué par le Président Sud Africain Zuma pour la question du désarmement des Fdlr (Forces Démocratiques de libération du Rwanda) », a déclaré de Croo montrant qu’en quelque sorte toute relance des activités de coopération belgo rwandaises est conditionnée par cette donnée.

Comprend-on alors pourquoi ces Ministres d’Etat belges font des navettes dans la région des Grands lacs ?

Comprend-on pourquoi la ministre rwandaise des affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, déclare que pour la question des Fdlr, la question a été longuement discutée dans les instances internationales diverses et décisions de désarmement sans condition arrêtées au Conseil de Sécurité des Nations Unies, au Sommet de la ICGLR (Conférence Internationale sur la Sécurité des Grands Lacs)… ?

Les ministres belges Reynders et de Croo déclareront-ils à la presse que leur voyage ne poursuit uniquement que l’agenda de coopération bilatérale belgo rwandaise ?

Dans tous les cas M. Reynders qui a toujours été actif dans la recherche de solution à la crise de l’Est de la RDC ne ferait pas le voyage de Kigali rien que pour visiter ce mardi 6 janvier la communauté des investisseurs belges au Rwanda avec la Brasserie Skol et soigner les bonnes relations diplomatiques belgo rwandaise.

Comme qui dirait, il n’y a aucune aide occidentale qui ne soit soumise à des conditions déterminées.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité