Urgent

Minimex : une industrie de farine de mais, qualité garantie et promesse d’autosuffisance alimentaire

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 12 février 2020 à 02:44

Cette industrie de transformation du mais en farine de mais enrichie est unique en son genre au Rwanda. D’une valeur d’environ 7 millions de dollars, Minimex ltd attire l’attention des investisseurs étrangers de par la qualité supérieure des bâtiments, des machines mais aussi de sa gestion.

Les responsables se disent décidés à accroître davantage leur production afin de répondre aux besoins du marché local et d’être compétitif sur le marché régional, d’éliminer les concurrents qui ne se conforment pas aux standards en matière de préparation de la farine de mais.
Fondée en 2007, l’industrie de la farine de mais Minimex atteint des sommets de plus en plus hauts dans l’attraction des fermiers agricoles.

« Nous sommes approvisionnés par 15.000 fermiers agricoles rassemblés dans leurs coopératives. Par le biais des agronomes du Ministère de l’Agriculture, nous travaillons en amont avec le choix de semences des fermiers et, avec l’appui des officiels de leurs coopératives le suivi dans le processus de culture du mais. Les fermiers sont tenus de fournir le produit de qualité sans quoi, ils voient leurs marchandises refusées. Nous tenons fermement à ce que les fermiers agricoles nous fournissent des mais séchés contenant pas plus de 25% d’eau. Nous prenons ce mais que nous mettons encore une fois dans l’aire de séchage de Rwamagana (Province de l’Est) pour ressortir reséché jusqu’au plus à13%. Avec cela, nous évitons sérieusement », a dit Jean Paul Mutalikanwa, un des Board Directeurs de cette société qui a sept actionnaires dont Famille Mutalikanwa, BRD/Banque Rwandaise de Développement et MMI/Military Medical Insurance.

M. Mutalikanwa, principal initiateur de Minimex en 2007

Quatre produits de Minimex
« Nous avons une capacité de production de 45.000 tonnes de farines de mais Fortified Maize Flour et Sifted Maize Flour très sollicitée par PAM/Programme Alimentaire Mondial, l’Est de la RDC mais aussi par le marché local dont certains établissements publics », a dit Moses, l’un des quatre experts en sciences alimentaires attachés au Minimex qui trouve que malheureusement comme l’industrie tient à la qualité de ces produits tel qu’approuvée par l’Organe national de Normalisation, Rwanda Standards Board qui a accordé des certificats S mark, HACCP et ISO à ces produits, Minimex n’a pu produire que 22.000 tonnes de ces produits l’an passé mais qu’il s’est donné l’objectif d’arriver à 30.000 tonnes cette année qui commence.

Etape finale de production de la Farine de mais et emballage

Mais… « Nous souhaitons que le Ministère de l’Agriculture et RAB/Rwanda Agriculture Board fassent leur part de responsabilités en encadrant de très près les fermiers agricoles rwandais afin qu’ils nous fournissent la quantité et qualité de mais dont nous avons besoin. Actuellement nous produisons moins de la moitié de la capacité de notre usine et pourtant nous voulons accroître sa capacité », ajouté Moses qui annonce que l’usine fabrique des farines consommables sous forme de Fortified Maize Flour et de farine simple dite Sifted Maize Flour-ceci constitue 50% de toute la production, mais aussi 20% de Grits, de produit qui entre dans le brassage des bières et de 30% Bran, aliments pour bétail.

Jean Paul Mutalikanwa trouve, pour sa part, que rien n’arrêtera les préoccupations de Minimex d’arriver à satisfaire ses clients avec des produits Made in Rwanda à plus de 90%.
« Nous avons pu lutter contre la malnutrition au Rwanda avec la farine de mais enrichie que nous distribuons dans les établissements publics habilités. Dans le processus de production, nous utilisons 99% de matières premières locales. Ce qui est importé ce sont des produits vitaminés achetés et importés de quelques-unes des douze entreprises internationales agréées par l’OMS. Ces produits entrent dans la fabrication de Fortified Maize Flour distribué dans les centres de Nutrition », a-t-il indiqué.

Respect scrupuleux des normes internationales de production
Jean Paul Mutalikanwa insiste sur le fait que dans le processus de production des farines Minimex, rien n’est fait à main levée.
« Tout est étudié. Nous avons des machines de vérification qui enlève toutes les impuretés dans les grains de mais. Nous avons également à mesurer strictement le degré d’Aflatoxine qui ne doit jamais dépasser 3% dans nos produits », a-t-il dit trouvant qu’il est impérieux de voir les services nationaux habilités lutter contre les producteurs de farine de mais qui n’ont pas d’instruments de détection de cet aflatoxine qui est contenu dans les farines de mais.
Cet industriel semble alerter les services de RSB et de FDA/Food and Drug Agency qui devraient comprendre l’importance de faire un monitoring rapproché à l’endroit de petites unités non assez suffisamment équipées en matière de production de cette farine de mais car leurs produits accusent une forte dose d’aflatoxine cause de divers cancers chez les consommateurs.

Quand serez-vous listés à la RSE, bourse des valeurs de Kigali Messieurs ?
Minimex, ce géant dans la transformation agroalimentaire, avec un patrimoine avoinant 7 millions de dollars, dit souhaiter se faire enregistrer à la RSE.
« Nous y pensons sérieusement et sommes entrain de préparer les conditions nécessaires requises par la Bourse. Mais en attendant nous attirons de grands investisseurs pour la restructuration de Minimex afin qu’une fois entré à la bourse, il s’affirme sérieusement », a confié Mutalikanwa.

Voici une entreprise agroalimentaire qui pourrait être stratégique pour booster l’agriculture rwandaise et lui donner une vocation strictement commerciale. Cependant, les autorités agricoles du pays semblent ne pas faire une sensibilisation soutenue des petits fermiers agricoles. Ceux-ci, sûrs de ce marché permanent, ne devraient-ils pas se permettre de contracter de moyens crédits bancaires pour acheter des machines d’irrigation de leurs champs situés sur des pentes ?


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité