00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Masabo Nyangezi demande que justice soit rendue

Redigé par Gaston Rwaka
Le 29 février 2012 à 12:21

Condamné à perpétuité en 2009, par la juridiction Gacaca de Ntyazo, du district de Huye, le musicien Masabo Nyangezi demande que justice soit rendue après une contradiction de la part de ses témoins à charge.
Après avoir écoulé une peine de 7 ans d’emprisonnement, Masabo a passé 4 ans à Kigali aujourd’hui condamné par contumace, il prétend vivre en Europe tant pour des raisons de traitements médicaux que pour sa propre sécurité.
La lettre du 21 Décembre 2007 écrite par Enock Mayira, témoin à charge contre (...)

Condamné à perpétuité en 2009, par la juridiction Gacaca de Ntyazo, du district de Huye, le musicien Masabo Nyangezi demande que justice soit rendue après une contradiction de la part de ses témoins à charge.

Après avoir écoulé une peine de 7 ans d’emprisonnement, Masabo a passé 4 ans à Kigali aujourd’hui condamné par contumace, il prétend vivre en Europe tant pour des raisons de traitements médicaux que pour sa propre sécurité.

La lettre du 21 Décembre 2007 écrite par Enock Mayira, témoin à charge contre Masabo, s’est contredit en disant qu’il était forcé par deux agents de l’armée, à savoir Mugabo et Karasira, de rendre de faux témoignages.

Dans son témoignage devant le Substitut Rukaka, Mayira avait bel bien dit qu’il n’avait pas rencontré Masabo lors du génocide perpétré contre les Tutsis en 1994.

IGIHE.com détient également la copie d’une correspondance de Gabriel Nsabimana du 22 Décembre 2011, adressée au Secrétariat Exécutif des Juridictions Gacaca par rapport au jugement de Masabo par la Cour d’appel de Ntyazo, dans la province du Sud.

Présentant ses excuses, Gabriel Nsabimana avait dit que Masabo n’a pas participé dans l’assassinant de ses parents, ce qui dément les accusations de son cousin Mayira à l’égard de Masabo Nyangezi.

« Rentré au bercail, c’est mon souhait le plus absolu parce qu’un homme de mon âge, avec toutes mes valeurs, ne pourra pas être fier de vivre à l’étranger sans une bonne raison », a annoncé Masabo à IGIHE.com. 

Masabo a ensuite fait savoir qu’il ne retrera pas aussi longtemps que les raisons qui l’ont conduit à l’exil, notamment le traitement de réhabilitation Psycho- Sociale et le fait que son nom figure sur la liste des anciens dignitaires promoteurs de l’idéologie génocidaire.

Masabo Nyangezi, natif de Nyaruguru, fut fonctionnaire au sein de différents ministères lors gouvernement de Habyarimana et également artiste renommé. Il a quitté le Rwanda en 2005.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité