Urgent

Manoeuvres dilatoires au proces"Kabagema vs l’Etat rwandais" sur le non versement des cotisations-retraite rapatriées du Burundi

Redigé par Deo Koya Ntarugera
Le 16 janvier 2019 à 11:44

Un internaute réagit à une dépêche postée le et portant sur "Procès Kabagema vs le Gouvernement sur le non versement des cotisations rapatriées du Burundi dans leurs pensions". L’auteur de cette réaction trouve que certains officiels rwandais intéressés par le dossier y vont avec une sorte de malhonneteté en ne voulant pas entendre le dire droit objectif dans cette affaire où quelques 1800 anciens agents complémentaires de la Fonction Publique du Burundi se plaignent de voir que le Rwanda officiel a négocié le transfert de leurs pensions-retraite avec l’intention de les verser sur leur compte cotisation-retraite près la RSSB/Rwanda Social Security Fund, que certains officiels dont l’ancien Ministre des Finances actuellement aux Infrastructures, Ambass. Claver Gatete, et l’actuel Ministre de la Justice et principal Mandataire de l’Etat rwandais s’opposent farouchement à l’application pure et simple des accords conclus par les parties burundaise et rwandaise à ce sujet.
Ci après la réaction :

Le procès KABAGEMA vs GOUVERNEMENT DU RWANDA qui s’éternise sans raison donne à réfléchir ! Le demandeur Kabagema est déjà mort flagramment privé de son droit à la portion de sa pension versée il y a longtemps dans les caisses du Gouvernement du Rwanda par le Gouvernement burundais.

Le défendeur, le Gouvernement du Rwanda, continue à bénéficier des manoeuvres dilatoires de la magistrature rwandaise armée de pauvres arguties juridiques du minable droit romain pour davantage camoufler son forfait, privant ainsi indéfiniment de leurs droits les vieux citoyens rwandais rapatriés dans leur pays par le FPR/Inkotanyi au bout d’un exil trentenaire !

Les compagnons d’infortune de Kabagema continuent a mourir aussi, un a un dans l’anonymat, privés de leur droit à la pension burundaise ! Cela est inacceptable, pour dire le moins !

Le magistrat suprême de la République du Rwanda, en l’occurrence le Président de la République du Rwanda, Son Excellence Paul Kagame, doit à présent parer au plus pressé pour sauver l’HONNEUR du Gouvernement rwandais que des officiels irresponsables, cupides et véreux trainent dans la boue. Il ya deux choses a faire : Une : diligenter le versement de la pension accumulée aux bénéficiaires avec une juste compensation pour privation frauduleuse.

Deux : identifier et punir les officiels du Gouvernement rwandais responsables de ladite privation de droits.

Observons en passant que cette affaire ne devrait même pas faire l’objet d’un procès ! Aussitôt que les diplomates rwandais avaient négocié et obtenu du Gouvernement burundais le versement des cotisations individuelles et patronales au Gouvernement rwandais, les autorités rwandaises compétentes devaient sans autre forme de procès assumer leur responsabilité.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité