Urgent

Mandat d’arrêt contre 7 personnes accusées de menacer la sécurité du Rwanda

Redigé par Bérénice
Le 19 mars 2019 à 07:42

Dans un entretien avec la presse plutôt ce mois , IGP Dan Munyuza a déclaré que le Rwanda collabore avec l’Interpol pour arrêter 7 suspects qui menacent la sécurité nationale rwandaise.

Sans toutefois annoncer les personnes concernées, il a tenu à souligner que ces personnes de façon globale.

« Vous avez surement récemment entendu parler des renégats qui cherchent à menacer la paix nationale depuis les pays voisins. Quand ils seront arrêtés vous serez avisés »

Le procureur Général de la République du Rwanda, Jean Bosco Mutangana dans un entretien avec igihe ce18 mars 2019, a confirmé que 7 personnes soupçonnées ont été mises sous examen judiciaire, l’enquête à leur encontre se poursuit.

Le procureur est également revenu sur les actions menées par Kayumba Nyamwasa et ses associés de P5/ RNC (Rwanda National Congress), PS Imberakuri (Parti Social Imberakuri), FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda), Parti Amahoro de Paul Rusesabagina et le FDU Inkingi (Forces Démocratiques Unifiées) ; visant à déstabiliser le Pays.

« Kayumba ( ex général de l’Armée Rwandaise) a été condamné le 14 Janvier 2011 par la cour militaire pour tentative de création d’un groupe terroriste, de création illégale d’une armée, de complicité de meurtre et autres actions liés au terrorisme .Ces crimes ont également été relevées dans le rapport de l’ONU », déclare le Procureur Général.
Mutangana a également souligné que les documents d’arrestation soumis ont été rédigés après une profonde enquête.

Le dernier rapport l’ONU sur le Congo, publié à la fin du mois de Décembre de l’ année dernière décrivait P5 comme un groupe Rebelle armé dirigé par Kayumba NyaMwasa qui s’entraîne dans les hauts plateaux de l’Itombwe dans la province du Sud Kivu de
l’Est de la RDCongo avec pour objectif de renverser le régime de Kigali.

Ce rapport onusien décrit la P5 comme une association de groupes terroristes réunissant cinq partis d’opposition du gouvernement rwandais : dont Amahoro People’s Congress (AMAHORO-PC), Forces Démocratiques Unifées-Inkingi (FDU INKINGI), People’s Defence Pact-Imanzi (PDP-IMANZI), Socialist Party-Imberakuri (PS IMBERAKURI) et Rwanda National Congress (RNC) dirigé par Kayumba.

Paul Rusesabagina qui a apparu dans le film « Hotel rwanda » et Nsabimana Callixte Sankara se sont également associés au RNC. Les deux sont visés par un mandat d’arrêt.

Sankara est le porte-parole de rebelles dits FLN qui collaborentavec le MRCD/ Mouvement Rwandais pour le Changement Démocratique qui est un groupe de ceux qui se sont retirés des FDLR. C’est ce même groupe dirigé par Sankara qui avait mené des attaques dans la Province du Sud à la lisière de la forêt de Nyungwe.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité