Urgent

Lettre ouverte au D.G de CKVL 100.1 FM à Montréal : Mme Victoire Ingabire n’est pas une démocrate, Kagame réhumanise son peuple

Redigé par Prince Moise Gael Nyangezi
Le 24 décembre 2019 à 11:34

Un animateur de CKVL-FM (FM 100,1 Radio LaSalle) a publié une émission mercredi le 11 décembre 2019 où il est question d’un entretien avec la Dame Victoire Ingabire, ancienne présidente de FDU-Inkingi, un parti faisant la propagande d’idéologies négationnistes du génocide des tutsi de 1994 et promouvant l’équation démocratie du nombre ethnique=démocratie politique. Un certain Nyangezi, citoyen rwando-canadien se révolte contre les hérésies professées au cours de cet entretien avec cette Dame qui "usulpe une renommée indue comme quoi elle est une héroine de la lutte pour la démocratie dans son pays le Rwanda". Pourtant elle n’a jamais voulu écrire un livre montrant aux Rwandais la vraie face de son combat politique.

Dans la foulée, Nyangezi peint l’actuel Président Rwandais Paul Kagame au pouvoir depuis 2000 que la Dame et le journaliste qualifient de dictateur comme un homme providentiel pour un Rwanda qui a perdu tous les repères humains en 1994 quand l’idéologie du génocide portée par les deux régimes républicains successifs de 1962 avec Grégoire Kayibanda et de 1973 avec le Gén. Juvénal Habyarimana, a été à son climax en 1994 emportant 1.027.000 Tutsi dans un génocide de collines avec des Tutsi pourchassés par leurs voisins hutus comme du gibier à abattre.

Nyangezi montre que le long séjour au pouvoir de Kagame au pouvoir opère comme une sorte de rééducation de la société rwandaise aux valeurs humanistes perdues pendant plus de quarante ans de propagande génocidaire publique.
Suivez :

Lettre ouverte envoyer au Directeur général de CKVL 100.1 FM à Montréal

Bonjour Mr le Directeur général de CKVL 100.1FM,

Mon nom est Prince Moise Gael Nyangezi.

Je me permets de vous écrire pour vous partager ma critique (que je me dis) constructive par rapport à votre émission du mercredi 11 décembre 2019.

Il s’agissait d’une interview accordée à Mme Ingabire Umuhoza Victoire ; une femme qui a dirigé dès sa fondation en 2004, le parti FDU-Inkingi (Forces Démocratiques Unifiées- le Pilier). En tant que ressortissant rwandais établi au Canada à Montreal, je me dois de réclamer un droit de réponse ou, tout au moins, donner ma réaction.

Je ne vais pas m’attarder ici sur le caractère complètement désuèt du prix qu’a reçu Mme Ingabire, qui en était le sujet et que sans aucun doute en cache la vraie motivation de l’animateur.

Si j’en ai l’occasion, je pourrai volontiers vous démontrer par des arguments fort intéressants véhiculant ce genre de manoeuvre.

L’auditoire de CKVL 100.1 FM a pu écouter l’animateur parler (tout en pesant ses mots) du dictateur actuel Président Rwandais. Et c’est exclusivement sur ce point-là que j’aimerais, si vous me le permettez, réagir.

Bref parcours historique du Rwanda
Laissez-moi donc vous donner un petit aperçu historique du Pays de Mille Collines et les héros que ce pays a connu à fin de pouvoir, je l’espère bien, vous situer et vous mettre en contexte de mes propos.

Tout d’abord, je voudrais informer l’auditoire de CKVL 100.1FM que la Nation Rwandaise existe depuis plus de 10,000 ans. Donc, de loin plus vieux que l’Amérique et d’aussi presque vieux que l’Europe (je suis près à vous en donner plus de détails la dessus). Le Rwanda a donc connu des ancêtres vaillants (je souligne vaillants car on a aussi eu des ancêtres traitres) qui ont gagné des guerres régionales dans la région des pays des Grands-Lacs actuels et défendu cette nation au prix de leur sang. Si l’on remonte donc dans cette histoire qui fait que jusqu’aujourd’hui on est capable d’honorer ses vaillants guerriers, on trouve que la seul arme ou la stratégie ultime qui les ont permis de se distinguer des autres peuples et gagner ces batailles était, et là (pour emprunter l’expression de l’animateur) je pèse mes mots : L’IDENTITÉ RWANDAISE.

Je vous sollicite à lire l’histoire des années 500 ap j.c quand le Rwanda a été pris en otage pendant environs 11 ans et l’héroïsme du jeune Roi RUGANZU NDORI BWIMBA qui a régné sous tutelle de sa mère et son oncle.

Le but principal de ce bref aperçu est de vous démontrer la ligne philosophique et idéologique du F(A)PR : Front(Armée)Patriotique Rwandais) mouvement dirigé depuis les début de la guerre de libération du Rwanda abouti le 4 Juillet 1994 en stoppant définitivement le GENOCIDE des TUTSI qui a emporté plus d’un MILLION de personnes sous l’indifférence totale du monde entier.

Tout comme je l’ai précisé ci-haut, Malgré l’héroïsme Rwandais, nous avons aussi eu des Traitres auquel s’inscrit la personne de madame INGABIRE. Et Chaque fois, pour chaque époque, ses traitres agissaient et agissent toujours pour des intérêts autres que rwandais mais se présentent comme des défenseurs de la majorité.

Parlons de cette Majorité.

Quand les collons Belges ont débarqué dans la région des Grands-Lacs africains, Ils ont été surpris de la manière dont étaient organisés les royaumes du Rwanda et du Burundi. Et dans ces deux pays(jumeaux qu’ils ont mis ensemble d’ailleurs comme étant le RWANDA-URUNDI littéralement traduit par : le "RWANDA et l’autre Rwanda") il y avait plus d’une vingtaine d’ethnies que vous trouverez facilement dans n’importe quelle publication sur l’histoire du Rwanda(même les plus divisionistes).

Ne pouvant pas apporter à ces deux nations ce qu’ils n’ont pas eux mêmes et dans le but de l’utiliser comme moyen incontournable de DIVISER pour régner, les colons belges ont importé leur tribalisme entre Wallons et Flamands en transformant ce qui était perçu depuis des millénaires comme des classes sociales dans ces deux royaumes :
- La classe des riches et notables (minoritaires comme ils le sont partout dans le monde), qu’on appelle les TUTSI
- La classe ouvrière (majoritaires comme ils le sont aussi partout dans le monde et depuis toujours),les HUTU
- La classe des autochtones, les BATWA.

Il est à noter que dans les ancêtres vaillants (et même dans les traitres) qu’a connus le Rwanda, on y retrouvait et on y retrouve jusqu’à maintenant les personnes issues de ces trois classes. N’est-ce pas intéressant ?

Et je vous laisse le choix d’y mettre les noms à votre propre discrétion mais pour ceux de l’histoire du Rwanda, encore une fois, je me porte volontaire de vous y éclairer autant que vous en aurez besoin.

Il est à noter aussi que l’IDENTITÉ rwandaise (arme absolue) qui a toujours fait gagner le Rwanda, sans cette trinité (vous pouvez continuer et les définir comme ethnies) n’est pas possible et c’est parce qu’on a retrouvé cette identité que le Rwanda est entrain de gagner tout sur son passage. Et tant que cette identité sera la priorité de tous (les plus nombreux) Rwandais, alors rien ne pourra arrêter le Rwanda d’aller de l’avant.

Revenons Maintenant à notre "DICTATEUR" actuel Président du Rwanda.

1. Ce dictateur est celui qui a dirigé et commande toujours les forces armées qui ont stoppée le Génocide des TUTSI de 1994 où tout le monde a été soit complice ou soit spectateur souvent négativement intéressé ;

2. Ce dictateur a réussi à réconcilier les Rwandais et s’est assuré que n’est puni que celui qui est redevable de ses actes génocidaires ;

3. Ce dictateur a rendu l’autofinancement du budget du Rwanda à 84% et a l’objectif de finir ce mandat en ayant permis aux Rwandais de financer leur budget à 100% ;

4. Ce dictateur a réussi à faire du Rwanda l’un des 10 premiers pays au monde où il est facile de faire des affaires.

5. Ce dictateur a fait du Rwanda le pays modèle en matière de l’égalité entre hommes-femmes et a promu et encouragé la jeunesse dans l’innovation ;

6. Un dictateur qui depuis plus d’une décennie, assure à son pays une croissance moyenne au dessus de 7% ;
....
....
....

La Liste est longue et je me demande : "QUI NE SERAIT PAS ENVIEUX d’avoir ce "DICTATEUR" comme Président ?

Pourquoi les allemands ne peuvent pas se passer d’Angéla Merkel pendant plus des 4 mandats ?
Vous me direz que la démocratie aurait exigé qu’il quitte et je répondrai qu’il s’agit d’un autre thème qu’il faudra qu’on discute ultérieurement.

Je vais devoir m’arrêter ici pour le moment, tout en m’excusant d’avance pour quiconque trouverai offensant mon langage qu’il aura juge inapproprié, cela n’aura été aucunement mon intention sauf celle de vouloir présenter une opinion différente avec une conviction profonde que c’est toujours par une confrontation d’idées que jaillit la lumière.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité