00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Les services économiques, source de choix de création de richesses

Redigé par IGIHE
Le 2 décembre 2014 à 12:58

Le Ministre du Commerce et Industries du Rwanda , François Kanimba, annonce que le secteur des services rwandais a participé largement à la création des richesses durant ces 20 dernières années au point qu’il compte pour 45% dans le PNB.
Il a fait ces déclarations au cours d’une rencontre dite Service Investment Forum qui a réuni les différentes business privées, les investisseurs et les institutions publiques intéressées.
"Nous prévoyons des recettes issues du secteur des services de l’ordre de 2.5 (...)

Le Ministre du Commerce et Industries du Rwanda , François Kanimba, annonce que le secteur des services rwandais a participé largement à la création des richesses durant ces 20 dernières années au point qu’il compte pour 45% dans le PNB.

Il a fait ces déclarations au cours d’une rencontre dite Service Investment Forum qui a réuni les différentes business privées, les investisseurs et les institutions publiques intéressées.

"Nous prévoyons des recettes issues du secteur des services de l’ordre de 2.5 milliards de dollars pour 2018. Il ne fait qu’actuellement 400 millions de dollars ces temps-ci", a indiqué le ministre.

D’après le Ministre, ce secteur, la privatisation aidant, est prospère parce que le gouvernement a mis beaucoup de volonté politique couplée d’une liberté sans frontières des investisseurs avec l’élimination de toutes les contraintes légales qui se constataient dans les rouages de ce secteur.

Umuyobozi w’ishami rishinzwe guteza imbere serivizsi muri RDB, Hubert Ruzibiza yatangaje ko kuri ubu urwego rwa Serivisi mu Rwanda rwinjiza 44% by’ubukungu bw’igihugu kandi bikaba biteganywa kongerwa.

"De 45% de recettes du secteur des services enregistrées de nos jour, le plan pour 2020 est d’atteindre la barre de 55% du PIB", a indiqué Ruzibiza, haut cadre de ce ministère qui ne tarit pas d’éloge la politique gouvernementale d’attraction des investisseurs étrangers dans le pays à travers le RDB (Rwanda Development Board).

Il lie le gros volume des investissements étrangers à la grande production de marchandises d’exportation qui empruntent des services de transport des personnes et biens, l’ICT, l’éducation, santé et autres.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité